oPtionSI

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

ENSIP (1 avis)

Par Lauriane (PSI 2011)

L’ENSIP est une école d’ingénieur directement et totalement intégré à l’université de Poitiers. C’est une école spécialisés dans l’ingénierie pour la protection de l’environnement, la thématique commune à l’ensemble des spécialités des deux diplômes qu’elle délivre (énergie , eau et génie civile). Les secteurs d’activités les plus concernés par le premier emploi sont l’environnement, le BTP, les transports et l’énergie.

Les admissions se font sur l’une des deux spécialités mais le premier semestre est commun aux deux diplômes. En premières années, on ne voit pas énormément de nouvelles matières, surtout en énergie. On fait des maths, de la thermo, de la mécanique de la résistances des matériaux , de l’électrotechnique , etc,  au premier semestre puis selon le diplôme choisit on fait de la mécanique des fluide et de l’électronique ou des géomatériaux et du traitement des eaux.

Pour ma part, en spécialité énergie, bien que les matières abordées soient les mêmes qu’en prépa, je trouve qu’on ne traite plus du tout les sujets de la même façon et que travaux pratiques sont complémentaires aux cours.

D’autres matières sont intéressantes pour votre formation avec la gestion, l’anglais et la communication. On demande aussi de faire un TAP (travaux personnels d’application), c’est un projet qui ressemble un peu au TIPE mais qui demande vraiment une démarche scientifique et un travail d’équipe.

A partir de la deuxième année, on peu choisir son parcours :

Energie :

  • Energétiques Industrielles : Le parcours EI forme des ingénieurs aptes à travailler au plus haut niveau dans les secteurs de la production, de la transformation ou de l'utilisation rationnelle de l'énergie. Le cursus est organisé pour répondre aux besoins divers en terme d'analyses, de gestion et d'optimisation des systèmes énergétiques (machines thermiques, échangeurs, turbomachines,...) actuels (cogénération, hydraulique, nucléaire) ou en devenir (éolien, géothermie, solaire thermique et photovoltaïque).
  • Éclairage, Acoustique, Thermique : Le parcours EATforme des ingénieurs à la triple compétence en éclairage, acoustique et thermique, offrant ainsi un large éventail de débouchés. Les 3 domaines du parcours sont développés de façon équilibrée et sont organisés autour de 3 grandes thématiques :
    • acoustique et éclairage architectural, mises en lumière
    • performances énergétiques du bâtiment
    • protection et qualité de l'environnement : ambiances thermiques, nuisances sonores et lumineuses, confort, qualité et sécurité dans les bâtiments.
  • Maitrise de l’Energie Electrique : Le parcours MEE forme des ingénieurs ayant une grande expertise dans le contrôle et la maîtrise de l'énergie électrique associée à des compétences en modélisation des systèmes et en informatique industrielle, le tout dans un souci de protection de l'environnement et de développement durable. Ce parcours donne à l'ingénieur les capacités de concevoir des projets et comparer des solutions techniques dans les domaines de l'électricité (production, distribution, énergies renouvelables), des transports (motorisation hybride et électrique, énergie embarquée), du bâtiment et des industries (contrôle, automatismes, supervision).
  • Maîtrise des Impacts Sonore et Energies : Le parcours MISE forme des ingénieurs en recherche et développement aux compétences associées à la problématique de l'impact environnemental, des transports actuels et futurs, en particulier en termes de réduction de la pollution atmosphérique et sonore. L'association de compétences en système moteur, combustion, dépollution moteur, aéro-acoustique... Offre une préparation pluridisciplinaire solide en adéquation avec les besoins d'un secteur en pleine évolution, confronté à de nombreux enjeux économiques et sociétaux majeurs.

Eau et génie civil :

  • Construction et Géotechnique : Le parcours CGs'appuie sur des formations de géologie de l'ingénieur, de mécanique des sols, de calculs de structures et modélisation. Suffisamment généraliste et spécialisé, ce parcours permet aux ingénieurs de s'intégrer dans les divers métiers du génie civil et de l'aménagement du territoire. Les domaines de référence sont :
    • la géologie de l'ingénieur appliquée au génie civil, à la recherche de gisement, à l'hydrogéologie et réaménagement (dépollution) de sites
    • la géotechnique et la mécanique des roches appliquées à la conception et modélisation des infrastructures
    • la mise en oeuvre des matériaux en technique routière, béton et calcul de structure béton armé
    • développement de nouveau matériaux dans le cadre des éco-constructions et du développement durable.
  • Traitement des Eaux et des Nuisances : Le parcours TENa pour but de former des ingénieurs capables de concevoir, de dimensionner, de réaliser et d'exploiter :
    • des usines de production d'eau potable et de dessalement d'eau de mer ;
    • des unités de production d'eau pour les industries, de traitement d'eaux pluviales ;
    • des stations d'épuration d'eaux usées urbaines et industrielles ;
    • des centres de collecte, de tri et de stockage des déchets (ordures ménagères, déchets industriels).
  • La formation dispensée permet aussi aux ingénieurs d'intégrer des bureaux d'études en environnement et des services environnement de grands groupes industriels.

Voilà pour les parcours. A part pour le parcours EAT, ces diplômes permettent de partir en stage ou en semestre à l’étranger. Plus de la moitié des deuxièmes années font leur stage à l’étranger un peu partout dans le monde, et 10% de la promo effectue un semestre à l’étranger en troisième années avec une préférence avec le Canada avec qui l’école a de bon accords.

Je viens de finir ma première année, et bien que je passe en deuxième années sans difficulté, je peux vous assurer que les rumeurs en prépa comme quoi en école d’ingénieur on n’a plus besoin de travailler sont fausses. En effet, dans cette école, le volume des cours est important mais de plus vous avez l’obligation d’aller en cours. Le directeur des études a trouvé une combine pour éviter que la moitié de la promo manque au premières du matin : -0.1 sur votre UE pour chaque absence injustifiée ; au bout de trois ou quatre, ça peu peser lourd sur la moyenne. Cette règle est bien appliquée et je trouve qu’elle nous responsabilise (tu fais la fête, mais t’assumes !).

Ensuite, comme le directeur des études souhaite voir le niveau de son école augmenter, le niveau des partiels augmente d’années en années et il n’y a aucun rattrapage. Ce n’est donc pas parce que vous entrez en école d’ingénieur, même après une prépa, que vous arriverez jusqu’au diplôme.

MAIS pas de panique, avec un minimum de sérieux, on s’en sort parfaitement.

Quoi qu’il en soit, ma premières années a été merveilleuse.

Sortons du cadre scolaire, et intéressons nous à la vie à l’ENSIP en général. L’école à des petites promo (nous n’étions que 115 cette année), de ce fait, tout le monde se connait  et il y a une très forte cohésion au sein des élèves. Tu connais aussi très bien tes deuxièmes et troisièmes années. Comme dans toutes les écoles d’ingénieurs, on y fait souvent la fête : dans la salle de soirée, la mythique « K-fet », dans nos « luxueux et vastes » appartement, dans les colocations des deuxièmes et troisièmes années, en centre ville… Enfin bref, il y a toujours un endroit ou aller.

Poitiers possède une très grosse population étudiante donc la fête est un peu tout le temps au rendez-vous. La majorité des Ensipiens sont logés sur le campus dans les nombreuses résidences étudiantes dont il dispose. Mais vous pouvez aussi opter pour le centre ville, loin de l’école mais plutôt vivant. De plus, il y a des bus la nuit donc c’est assez pratique. En deuxième années, les colocations se multiplient grâce aux loyers très attractifs de la ville (par exemple, je vais habiter dans une maison de 136m² avec jardin pour 730€ à partager à 4) .

L’école à la chance d’être implantée au sein de l’université, donc on a accès au sport universitaire. Une trentaine d’activités sportives sont proposées (même du golf), et pour 10 euros l’an, on accède à un nombre de sport illimité en plus de ceux dispensés par l’école.

Enfin bref, je ne vais pas tout dire mais à Poitiers, on ne s’ennuie jamais.

 

Nous avons 8 invités en ligne