oPtionSI

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Frenchies

Pascal Marignac ... Alias Kââ, Corsélien, Béhémoth ...

Le monsieur était prof de philosophie. Je ne sais pas ce qu'il valait comme prof, mais comme auteur de polar, c'est un seigneur.

Mis à jour ( Lundi, 09 Mai 2011 09:17 ) Lire la suite...
 

Britons

Bill James ... De son vrai nom Allan James Tucker

  • Raid sur la Ville
  • Lolita Man
  • ...

Des malfrats anglais, pas "so british" du tout, plutôt le genre à buter tout ce qui pourrait entraver leurs plans. Un tueur de jeunettes, déplaisant. Des seconds rôles, glauques à souhait. Un flic, Harpur, du genre qui ne lâche pas l'affaire. Et sa hiérarchie, ses collègues, les femmes de ses collègues ... Autant de personnages hauts ou bas en couleur.

Les rapports entre Harpur et son chef, Iles, sont croustillants. Impossible de savoir si ce dernier est un fieffé salaud, un crétin de première ampleur ou au contraire un type intègre. On sourit tristement à la description des relations entre les différentes forces de police, tout aussi préoccupées de maintenir leur pré carré que de faire avancer les enquêtes.

Cela ne se passe pas à Londres, d'ailleurs on n'aime pas tellement Londres chez Bill James. Les personnages sont ciselés en quelques phrases, l'intrigue est efficace, l'ambiance est anglaise, mélange d'accents Oxford et cockney.

Mis à jour ( Lundi, 09 Mai 2011 09:13 ) Lire la suite...
 

GRANDS classiques

1275 âmes (Jim Thompson)

"Je m'appelle Nick Corey. Je suis le shérif d'un patelin habité par des soûlauds, des fornicateurs, des incestueux, des feignasses, et des salopiaux de tout acabit. Mon épouse me hait, ma maîtresse m'épuise et la seule femme que j'aime me snobe."

C'est cynique, amoral et plein d'humour, ça sonne juste mais c'est plus grinçant qu'une craie sur un tableau, c'est dur et jouissif, ça cogne comme un vieux blues, bref, il faut absolument l'avoir lu.

Mis à jour ( Lundi, 09 Mai 2011 09:20 ) Lire la suite...
 

Déjantés ...

Fantasia chez les ploucs  (Charles Williams) 

Les deux principaux personnages sont Billy (7 ans, le narrateur) et son oncle Sagamore, distillateur de gnôle en pleine prohibition. Autour d'eux, une nuée de dingues s'agitent : Miss Harrington qui passe son temps en maillot de bain, des chasseurs de lapins armés de mitraillettes, un prédicateur digne des Blues Brothers ...
Tous vont concourir à transformer la "mise au vert" du Pop de Billy en une succession de catastrophes totalement improbables.

Mis à jour ( Lundi, 06 Juillet 2009 15:10 ) Lire la suite...
 

Les grandes dames

Oubliez les vieilles anglaises, larguez les américaines manucurées et propres sur elles, les dames du polar français sont là, et elles valent largement leurs consoeurs !

Mis à jour ( Lundi, 06 Juillet 2009 15:12 ) Lire la suite...
 

Quart d heure américain II

Lieberman

  • Nécropolis
  • Le concierge

Lieberman est sans doute le premier à avoir utilisé un légiste comme personnage. Paul Konig règne en maître sur sa morgue, et c'est dans son antre que tout se termine toujours.

Mis à jour ( Mercredi, 08 Juillet 2009 09:31 ) Lire la suite...
 

Quart d heure américain I

Kinky Friedman

L'auteur est une star de la Country Music, tout comme son héros, qui s'appelle lui aussi Kinky. Il y a une foule de seconds couteaux : la voisine du dessus, qui donne des cours de danse, Ratso, le déjanté qui ne porte que des fringues de récup et ne paie jamais une addition, j'en passe, et des pires. C'est rapide, très bien écrit et franchement jubilatoire. Sans risque !

  • Meurtre au Lone Star Café
  • Quand le chat n'est pas là
  • Le vieux coup de la sauterelle
  • Elvis, Jesus et Coca Cola
  • Dieu bénisse John Wayne
  • N. Le Maudit

Mis à jour ( Lundi, 06 Juillet 2009 15:12 ) Lire la suite...
 



Nous avons 31 invités en ligne