oPtionSI

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Entrer en prépa Décoder un palmarès Impact du nombre de divisions dans l'établissement

Impact du nombre de divisions dans l'établissement

Ce qui est véhiculé par un palmarès, c'est l'idée que tel lycée est meilleur que tel autre. Et c'est aussi ce que veut croire le lecteur qui n'a finalement que le journaliste qu'il mérite lorsqu'il s'imagine qu'entrer dans un lycée du haut d'un palmarès lui garantira une meilleure qualité de formation et la réussite !
Mais lorsqu'il y a au moins deux sections d'un même type dans l'établissement, l'une est étoilée et l'autre pas. Les meilleurs étudiants sont alors regroupés dans une des classes.

Le classement global du lycée perd alors tout son sens.

On va ici se baser sur les résultats publiés en 2007 par un établissement X figurant en très bonne place dans le palmarès des prépas et par un établissement Y nettement moins bien classé. Qu'il soit bien clair qu'il ne s'agit pas ici d'émettre la moindre critique négative sur ces lycées, qui par ailleurs affichent leurs résultats avec transparence ce dont on ne peut que les créditer. Les lycées X et Y illustrent simplement le propos, on aurait pu en utiliser d'autres.


Lycée X - PSI * - 47 élèves Présentés Admis %
ENS CACHAN 29 1 3.4%
MINES-PONTS 47 16 34.0%
CENTRALE PARIS 44 2 4.5%
SUPELEC 44 12 27.3%
CENTRALE LYON 45 7 15.6%
SUPOPTIQUE 19 13 68.4%
CENTRALE LILLE 46 17 37.0%
CENTRALE NANTES 41 22 53.7%
CCP PSI 42 40 95.2%
E3A ESTP 36 31 86.1%
E4A ENSAM 44 25 56.8%
 
Admis à au moins un concours 47 100%  
Intégrés 38 81%  

Lycée X - PSI - 48 élèves Présentés Admis %
ENS CACHAN 11 1 9.1%
MINES-PONTS 42 3 7.1%
SUPELEC 32 1 3.1%
CENTRALE LYON 38 1 2.6%
SUPOPTIQUE 18 2 11.1%
CENTRALE LILLE 38 1 2.6%
CENTRALE NANTES 39 2 5.1%
CENTRALE MARSEILLE 36 5 13.9%
CCP PSI 45 27 60.0%
E3A ESTP 44 16 36.4%
E4A ENSAM 45 6 13.3%
Ecoles E3A 33 24 72.7%
 
Admis à au moins un concours 38 79%  
Intégrés 32 66.50%  

Lycée Y - PSI - 37 élèves Présentés Admis %
ENS CACHAN 7 1 14.3%
MINES-PONTS 25 1 4.0%
Total sur banque Mines ** 36 6 16.7%
CENTRALE PARIS 12 1 8.3%
SUPELEC 17 1 5.9%
CENTRALE LYON 18 1 5.6%
SUPOPTIQUE 9 2 22.2%
CENTRALE LILLE 23 1 4.3%
CENTRALE NANTES 23 5 21.7%
CENTRALE MARSEILLE 24 5 20.8%
Total sur banque centrale ** 31 16 51.6%
CCP PSI 35 25 71.4%
Total sur Banque CCP ** 35 31 88.6%
E3A ESTP ? >10 ?
E4A ENSAM 36 5 13.9%
Total sur banque E4a 36 35 97.2%
 
Admis à au moins un concours 35 97%  
Intégrés 31 84%  

** Les deux établissements ne donnent pas leurs résultats de façon totalement identique

On peut tout d'abord constater qu'il est aléatoire de se fier à un pourcentage. Par exemple si on compare la PSI Y et la PSI X, le pourcentage de reçu à l'ENS est très en faveur du lycée Y, alors qu'en fait le % est pratiquement le même si on le rapporte au nombre d'élèves total de la classe. Il y a en effet fort à parier que les élèves du lycée Y n'ayant pas présenté le concours n'avaient aucune chance réelle de l'avoir.

Ensuite, on ne peut que reconnaître l'excellence des résultats de la PSI* du lycée X.

Par contre, il faut bien admettre que les deux PSI X et Y sont comparables, voire que la PSI Y est un peu meilleure.

Or à la base, on peut légitimement penser que le recrutement du lycée X est bien meilleur que celui du lycée Y. Pourtant, au final, la moitié de ses étudiants n'intègre pas mieux que ceux du lycée Y.
Le fait d'être élève du lycée X ne constitue donc pas une assurance tout risque pour les résultats.

Par contre, si on considère les plus "grosses" intégrations et les "moins bonnes" dans chacune des classes on voit qu'elles sont qu'elles sont du même type. C'est juste la quantité qui change en ce qui concerne la PSI*.
Le rang de l'élève dans sa classe a plus d'impact que le lycée dans lequel il est et le fait que sa classe soit étoilée ou non.

En ce qui concerne le lycée X, les meilleurs des sups admis en PSI avaient sans doute un niveau voisin des moins bons admis en PSI*. Mais alors que les uns ont fait une course en tête durant l'année de spé PSI, les autres sont restés dans le fond du panier de spé PSI* et ont finalement peut être moins bien assimilé le programme de deuxième année.
En ce qui concerne le lycée Y, dont le recrutement était peut être en moyenne moins élevé, les meilleurs élèves avaient tout de même un excellent niveau mais on choisi de rester dans leur lycée d'origine. Et au final, ils ont intégré aussi bien que les meilleurs d'une PSI*.

En conclusion :

  • Il est ridicule de classer un établissement sans prendre en compte les spécificités de chaque division.
  • Les meilleurs de chaque classe, quel que soit la classe et le lycée d'origine intègrent les mêmes écoles. Seule la quantité change.
  • Le fait d'être dans une très très bonne classe lorsque l'on a un niveau moyen et donc des difficultés à suivre conduit finalement à moins bien réussir que si on est dans une classe adaptée à son niveau.
Mis à jour ( Mardi, 17 Mai 2011 06:16 )  

Nous avons 9 invités en ligne