oPtionSI

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Entrer en prépa Les Clichés

Les Clichés

La prépa ? C'est un truc de fou : rythme démentiel, bourrage de crâne et compétition à outrance !
Les taupins ? Des guerriers de la note qui ne pensent qu'au boulot.
Et les profs ? Tous des sadiques. Ils prennent plaisir à matraquer les élèves, ils les humilient en permanence en les traitant de nuls.


Les derniers samouraï - du Castel, Daudier, Estèbe

Et puis cela coûte une fortune à la nation, c'est un ministre de l'éducation nationale qui le dit :
"On paye trop cher un système uniquement destiné à former quelques polytechniciens ... ".
Est-il besoin de préciser que le dit Ministre n'a pas été foutu d'intégrer ?

Mais on a bien sur les tenants du pour, tout aussi objectifs !

La prépa ? C'est un îlot d'excellence dans un océan de médiocrité. C'est LA VOIE ROYALE. C'est un ascenseur social pour les élèves méritants ..
Et si la vérité était ailleurs ?...

On ne parlera ici que de ce que l'on connaît, contrairement à un ministre déjà nommé. En se basant sur les chiffres officiels de 2011 (ministère et associations de professeurs) on compte en 1ère année PCSI, MPSI, PTSI et TSI1 (en France) un total d'environ 19700 étudiants pour plus de 529 divisions. Ce qui donne un taux de remplissage moyen de 37 élèves par classe.

En deuxième année, en additionnant les effectifs de PSI, PC, MP, PT et TSI2 on arrive cette fois à environ 20400 étudiants pour 611 divisions ce qui donne une moyenne de 34 élèves par classe.

On ne compte pas les ATS, prépa en 1 an après BTS (900 étudiants au total).

Le taux de redoublants moyen, en 2e année est de 25% et le taux de passage de 1ère à 2ème année avoisine les 77% ! Le mythe s'effondre un peu ...

Enfin, le total des places offertes sur concours pour PSI, PC, MP, PT et TSI2 avoisine les 15000 ... Et on ne compte pas les places sur dossier. WoaW ! Pour 20400 clients, ce n'est pas si mal ! Notons qu'il est très rare qu'un élève redoublant sa deuxième année ne décroche pas une place en école.

Alors bien sur qu'il existe des prépas "très élitistes" ... Et on trouvera toujours sur le net ou dans un hebdo à sensations quelques témoignages poignants, décrivant "l'horreur" préparatoire. Je ne parle même pas des reportages aux infos régionales. Mais ce sont toujours les mêmes lycées, justement les plus élitistes, et qui ne représente pas plus de 10% de la masse taupine qui témoignent.


Les Méta Barons
Jodorowsky - Moebius - Gimenez

Mais si on lit les enquêtes du ministère, on découvre que 90% des anciens taupins sont satisfaits voire très satisfaits de leur passage en taupe, quelle qu'en ait été l'issue d'ailleurs.

Et il en va des grandes écoles comme des prépas. Contrairement à ce que voulait faire croire le ministre déjà cité, elles ne se limitent pas à Polytechnique, aux Mines de Paris, aux Ponts et Chaussées, à Centrale Paris ou aux Ecoles Normales Supérieures ... Ces écoles ne représentent qu'une petite part des places offertes par l'ensemble des écoles d'ingénieurs (plus de 200).

Si on se penche enfin sur le devenir des étudiants qui échouent en 1ère année et ne passent pas en spéciale, on constate qu'en majorité ils atteignent un bac+5, avec au plus une ou deux années de retard sur leurs camarades restés dans le système. Il n'est d'ailleurs pas rare qu'ils intègrent des écoles aussi prestigieuses qu'eux par la voie de la fac. ou de l'IUT. L'explication est assez simple : si ils ont découvert, durant cette première année, leurs limites et leurs points faibles, ils ont aussi acquis des méthodes de travail très efficaces. Si parfois la prépa fait perdre une année civile, elle contribue toujours à emmener ceux qui l'ont tentée vers leur but.

Alors finalement, c'est quoi un taupin ?

Les taupins sont d'anciens élèves de lycée plus ou moins normaux.

Ils ont souvent deux bras, deux jambes, un cerveau, deux yeux, deux oreilles, un nez ...
Sachant qu'un seul de ces accessoires est strictement indispensable, vous pouvez faire un dossier même s'il vous manque un petit ou un gros quelque chose.

Les classes préparatoires comptent à peu près la même proportion de génies, de fous furieux et d'élèves "normaux" que n'importe quelle classe post bac.

Qui peut faire une prépa ?
  • Tout élève de terminale situé dans le premier tiers de sa classe (ou même au delà dans certains établissements). Il faut avoir des moyennes de mathématiques et de physique supérieures à 11/20 et un niveau correct en lettres et langue. En clair, il faut surtout ne pas avoir de lacune importante. Ce critère est à nuancer par la progression sur première et terminale, les appréciations des profs, le classement de l'étudiant et le niveau de la classe.
  • De fait, entre un tiers et un quart d'une classe de terminale normale devrait faire un dossier et tenter sa chance
  • Il faut AVANT TOUT avoir une bonne capacité de travail ou être prêt à l'acquérir, être motivé et tenace. Ce critère demande lui aussi à être nuancé : si vous avez de très gros moyens intellectuel (on croit toujours un tas de truc), tout peut se passer comme dans un rêve ! Mais c'est peu fréquent.

Loro "Déboires d'outre tombe"

Quels sont les facteurs qui peuvent poser problème ?

  • Un redoublement de première ou de terminale. Les causes doivent en être analysées avec soin (manque de travail ou difficultés réelles, maladie, problèmes familiaux ...)
  • De façon générale, un retard scolaire mal digéré, associé à un sentiment d'échec : le rythme imposé s'accommode difficilement des états d'âme. Il faut pouvoir supporter la remise en cause et les comparaisons défavorables. Cela se produit inévitablement à un moment ou à un autre et il ne faut pas que cela conduise à la démotivation.
  • Un mental trop fragile : la prépa est rarement une simple question de capacité scolaire, c'est aussi une question de motivation, d'envie de réussir et de moral.

Pourquoi faire une prépa ?

  • Parce que, dans des classes à taille humaine, vous y serez encadré et suivi par des enseignants en général très impliqués dans les résultats de leurs élèves.
  • Parce que les concours offrent le plus large choix de spécialités de tout le système scolaire
  • Parce que vous n'avez rien à y perdre et tout à y gagner
  • Parce qu'il est toujours intéressant de savoir ce que l'on vaut sur le plan scolaire à un moment donné

On ne le répétera jamais assez, la classe prépa c'est tout simplement
UNE DES SUITES LOGIQUES à envisager après une terminale.
Les taupes ne sont pas réservées à une élite, mais aux élèves bosseurs,
ayant effectué une terminale dans de bonnes conditions ...

Mais au fait, c'est quoi l'ambiance ?

Le taupin est plutôt drôle.
Mais son humour est spécial, car il tourne souvent autour des préoccupations scolaires, des concours, bref, il est marqué par leur quotidien très prenant. Mais il n'en va pas autrement dans les autres filières exigeantes.
Reconnaissons que le bon goût n'est pas toujours au rendez vous.

Pour autant, le taupin prouve souvent que l'élégance et la finesse ne sont pas l'apanage des Khagneux.

Quant à l'ambiance ...

Elle dépend des élèves de l'année et des rapports avec les enseignants. La majorité des classes prépas fonctionne dans une bonne ambiance, car les taupins sont plutôt solidaires les uns des autres. Cela ne nuit en rien aux conditions de travail.

Une bonne ambiance permet au contraire d'apaiser les tensions et facilite le travail de chacun. Personne ne se sent vraiment nul, ni génial. Il y a ceux qui sont meilleurs, c'est tout.

Et pour finir ... Le VRAI/FAUX de la Conférence des Grandes Ecoles !

Mis à jour ( Lundi, 06 Juillet 2015 07:30 )  

Nous avons 62 invités en ligne