oPtionSI

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Managers

Comment appelle t'on 5000 commerciaux, morts au fond de la mer ?
- Un bon début.

ENTREVUE DANS UNE GRANDE ENTREPRISE POUR UN EMPLOI DE DIRECTEUR

1º) Candidat formé à l'ENA
Recruteur : - Quelle est la chose la plus rapide du monde ?
Candidat : - c'est la pensée.
Recruteur : - Pourquoi ?
Candidat : - Parce qu'une pensée arrive presque instantanément.
Recruteur : - Très bien, excellente réponse.

2º) Candidat formé à Polytechnique

Recruteur : - Quelle est la chose la plus rapide du monde ?
Candidat : - Un clin d'œil.
Recruteur : - Pourquoi ?
Candidat : - Parce que c'est si rapide que parfois on ne s'en aperçoit même pas.
Recruteur : - Parfait

3º) Candidat formé à SUP de CO:

Recruteur : - Quelle est la chose la plus rapide du monde ?
Candidat : L'électricité.
Recruteur : - Et pourquoi ?
Candidat : - Voyons, quand on actionne un interrupteur on allume une lampe à 5km de distance instantanément.
Recruteur : - Excellent.

4º) Candidat qui s'est formé dans une petite fac de province

Recruteur - Quelle est la chose la plus rapide du monde ?
Candidat: – La diarrhée..
Recruteur: - Comment ça ? Vous plaisantez ? Expliquez-vous....
Candidat: - Je confirme. Hier soir j'ai eu une diarrhée si forte, qu'avant d'avoir la moindre pensée, en un clin d'oeil et avant de réussir à allumer la lumière, j'avais fait déjà dans mon pantalon...
Recruteur: - La place est à vous !

Moralité : "Fondement technique et calcul ne sont pas tout... Savoir gérer et comprendre quand la merde arrive, c'est ce dont l'entreprise a le plus besoin actuellement ! "  >

C'est un mec d'HEC qui boit quelques bières à la terrasse d'un café, puis il se lève et s'en va.

Le patron le rattrape in extremis et lui dit: " Hé vous me devez 30 francs et vous n'avez pas payé"
- Mais enfin, je vous ai payé, vous ne vous souvenez pas?
- Non, je ne me souviens pas, mais si vous le dites... je vous fais confiance
L'homme retrouve un peu plus tard un de ses potes, de promo. Il lui raconte comment il a facilement grugé le patron du café et l'incite à essayer la technique lui aussi.
Le gars s'installe donc à la terrasse du café et commande un pastis. Une fois qu'il l'a terminé, il joue le même tour au patron. Une fois encore, le patron se laisse avoir:
- Si vous dites que vous avez payé, c'est que ça doit être vrai... Je fais confiance au client.
Et le deuxième gars s'éloigne rapidement. En chemin, il rencontre un pote Gadzarts qu'il a connu lorsque celui-ci faisait un magistère dans la prestigieuse école de commerce. Décidé à lui jouer un bon tour, il lui explique avec quelle facilité il a pu berner le cafetier, espérant secrètement que cette fois, le cafetier réagira brutalement. Sont comme ça les commerciaux.
L'ingé s'empresse d'entrer dans le café. Il commande très vite plusieurs Martini et autres whisky. Alors qu'il s'apprête à quitter sa place sans payer, le barman lui pose une main sur l'épaule et lui dit à l'oreille :
- C'est marrant, vous savez, un drôle de truc m'est arrivé aujourd'hui: deux gars sont venus boire des coups ici, et quand ils ont eu fini, alors qu'ils devaient régler la note, ils m'ont tous les deux dit qu'ils avaient déjà payé... J'aime autant vous dire que le prochain qui essaie de me faire ce coup là, je lui fiche mon poing dans la figure directement !
- Oh, mais j'en ai rien à faire, moi, de vos histoires ! Répond l'ingé avec assurance "et rendez-moi ma monnaie que je puisse partir !"
Moralité ... Y en a pas !

1er mail :
Mr le Directeur,
Mon assistant , est toujours en train de
travailler à son bureau avec assiduité et diligence, sans jamais
perdre son temps en jasant avec ses collègues. Jamais il ne
refuse de passer du temps pour aider les autres et malgré cela,il
termine ses projets à temps. Très souvent, il rallonge
ses heures pour terminer son travail, parfois même en sautant
les pauses café. Il est une personne qui n'a absolument aucune
vanité en dépit de ses accomplissements remarquables et de sa grande
compétence en informatique. C'est le genre d'employé de qui on
parle avec grande estime et respect, le genre de personne dont on ne
peut se passer. Je crois fermement qu'il est prêt pour la
promotion qu'il demande, considérant tout ce qu'il nous ap-
porte. L'entreprise en sortira grande gagnante.

Voir plus bas ...

2nd mail :
Mr le Directeur,
Quand j'ai écrit mon dernier mail relativement à mon assistant, ce connard lisait par dessus mon épaule. Svp, relisez mon message en ne retenant QUE LES LIGNES IMPAIRES...

Un homme survole la campagne à bord d'une montgolfière. Il réalise soudain qu'il est perdu. Il réduit son altitude et aperçoit bientôt un autre homme au-dessous de lui. Se rapprochant en descendant encore, il est à portée de voix et lui crie :
- "Excusez moi ! Pouvez vous m'aider ? J'ai promis à un ami de le rejoindre, il y a une demi-heure, mais je ne sais plus où je suis!"
L'homme à terre répond :
- " Bien sur ! Vous êtes à bord d'une montgolfière se déplaçant à environ 10 mètres du sol, entre 40 et 42 degrés de latitude Nord et entre 58 et 60 degrés de longitude ouest "
- " Vous devez être un Ingénieur " avance l'aérostier
- " C'est exact " répond l'homme à terre, " Comment avez vous deviné ?"
- " Eh bien, répond l'aérostier, c'est simple : tout ce que vous m'avez dit est techniquement correct, mais je n'ai aucune idée de ce que je peux faire de votre information, et le fait est que je suis toujours perdu ! "
L'homme à terre répond alors :
- " Vous devez être un manager ! "
- " C'est exact", répond l'aérostier, "mais comment avez vous deviné ? "
- " Eh bien c'est simple " répond l'homme à terre : " Vous ne savez pas où vous êtes ni où vous allez. Vous avez fait une promesse dont vous n'avez aucune idée comment vous allez la tenir, et vous supposez que je vais régler votre problème. Le fait est que vous êtes exactement dans la position où vous étiez avant que l'on se rencontre, mais maintenant, quelque part, c'est de ma faute ! "

Le test de l'éléphant "Comment sélectionner et recruter du personnel en s'assurant de leurs compétences par rapport aux missions auxquelles on les destine."
Jusqu'à présent, ce grave problème n'avait jamais été abordé que par des approches dont l'empirisme laisse rêver. Nous proposons ci-dessous une procédure simple et rigoureuse, permettant à coup sûr de déterminer les aptitudes de chacun, et d'adapter exactement un profil caractériel et un poste de travail. Cette procédure s'appelle le TEST DE L'ÉLÉPHANT.
Le candidat doit aller en Afrique chasser l'éléphant. Son comportement est évalué par rapport aux conduites typiques listées ci-dessous :
Les Chefs de Service
Engagent des programmes ambitieux de chasse à l'éléphant, fondés sur l'hypothèse qu'après tout, un éléphant ce n'est qu'une espèce de gros rat musqué (à la voix plus grave toutefois).
Les Consultants
Ne chassent pas l'éléphant. La plupart n'ont d'ailleurs jamais rien chassé de leur vie, mais on peut les engager pour conseiller les chasseurs (tarifs horaires sur demande!). On peut aussi leur commander des audits sur la corrélation entre la taille et la couleur des cages et l'efficacité des stratégies de chasse (à condition que quelqu'un leur montre d'abord un éléphant).
Les Directeurs
N'ont aucune chance d'attraper un éléphant. Leurs États-majors ont pour mission de les empêcher d'en apercevoir ne serait-ce que la queue d'un. Si par malchance un Directeur attrape quand même un éléphant, son État-major le félicite de sa perspicacité, et se restructure, pour que ça ne se reproduise plus.
Les Économistes
Ne chassent pas l'éléphant. Leur opinion est qu'en les payant, on pourra obtenir des éléphants qu'ils se chassent eux-mêmes.
Les Experts
Après avoir démontré l'existence des éléphants, envoient en Afrique des thésards.
Les Informaticiens
Chassent l'éléphant en suivant l'algorithme suivant :
GOTOXY(Afrique);
FOR y:=Cap_de_Bonne_Espérance TO Méditerranée
DO FOR x:=Est TO Ouest DO BEGIN a:=attraper_tout_animal(y,x);
IF a=(éléphant_de_référence) THEN BREAK;
END
Les Informaticiens expérimentés
Placent un éléphant_de_référence au Caire, pour s'assurer de la convergence de l'algorithme.
Les Ingénieurs
Vont en Afrique, et attrapent tout animal gris. Ils s'arrêtent quand le poids de l'une de leurs prises est à plus ou moins 15% près celui d'un éléphant_de_référence.
Les Inspecteurs charges de l'assurance qualité
Ne s'intéressent pas aux éléphants. Par contre, vérifient si le matériel est bien attaché dans la Land Rover.
Les Juristes
Suivent les chasseurs et contestent la propriété des prises. S'ils sont spécialistes du logiciel, revendiquent toutes les prises, en arguant de leur ressemblance à l'une d'elles.
Les Politiciens
Ne chassent pas l'éléphant. Mais ils partageront leurs (vos) prises avec leurs électeurs.
Les Probabilistes
Estiment que la probabilité qu'ils ont de rencontrer un éléphant est très faible et en déduisent que l'éléphant n'existe pas.
Les Statisticiens
Chassent le premier animal qu'ils ont vu "N" fois ("N" assez grand), et l'appellent "éléphant".
Les technico-commerciaux
N'ont pas le temps de chasser, il faut qu'ils vendent les éléphants qu'ils n'ont pas encore pris (livraison garantie pour la veille de l'ouverture de la chasse!).
S'ils sont :
- Vendeurs de logiciels : livrent la première chose qui leur tombe sous la main, et vous facturent un éléphant.
- Vendeurs de matériels : attrapent des lapins, les peignent en gris et vous les proposent comme des éléphants portables.
Les Théoriciens
Vont en Afrique, jettent à la mer tout ce qui n'est pas un éléphant, puis attrapent n'importe quoi de ce qui reste.
Les Théoriciens brillants
Commencent par essayer de prouver l'existence d'au moins un éléphant, puis partent en Afrique...
Les Astronomes
Examinent l'Afrique avec un télescope mais à partir de la grande ouverture. L'Afrique et ces éléphants deviennent tout petits. Ils prennent alors une pincette et c'est un jeu d'enfant que d'avoir son éléphant.
Les Mathématiciens analystes
Ils cherche un éléphant en Afrique (un seul suffit).
S'il n'y a pas d'éléphant, le problème est mal posé.
S'il y a un éléphant alors on subdivise l'Afrique en 4. dans une au moins des 4 parties, il y a un éléphant. On subdivise alors cette partie en 4....etc...
Au bout d'un nombre fini de pas, la taille de l'éléphant sera supérieure à la taille de la subdivision, alors c'est un jeu d'enfant de l'attraper !
Les Mathématiciens géomètres (ou analyse complexe)
On construit une cage circulaire quelque part en Afrique (un endroit calme de préférence).
On réalise une inversion (ou une transformation z---->1/z.
L'éléphant (qui était en dehors de la cage) se retrouve à l'intérieur.
Jeu d'enfant...

Quel est le point commun entre un commercial et un spermatozoïde?
- Tous les 2 ont 1 chance sur 3 millions de devenir un jour un être humain.

Comment pouvez-vous savoir si un commercial ment?
- Ses lèvres bougent
Pourquoi les serpents ne mordent-ils jamais les commerciaux ?
- Courtoisie confraternelle...
Comment distinguer un commercial écrabouillé sur la route, d'un coyote écrabouillé sur la route ?
- La dépouille du coyote est précédée de marques de freinage…

Cinq ingénieurs et cinq commerciaux se déplacent pour aller à un salon. Chacun des 5 commerciaux va acheter un billet de train.
Les ingénieurs n'achètent qu'UN seul billet. Les 5 ingénieurs vont s'enfermer dans les toilettes juste avant que le contrôleur n'arrive. En passant, le contrôleur voit que les toilettes sont occupées. Il frappe à la porte et demande "Votre billet, s'il vous plaît!". Les ingénieurs glissent LE billet sous la porte. Le contrôleur est satisfait et s'en va.
Les commerciaux sont bien sûr jaloux comme des poux de l'astuce des ingénieurs.
Pour le retour, les 5 commerciaux achètent UN seul billet. Quant aux ingénieurs, ils n'achètent AUCUN billet.
Les 5 commerciaux vont s'enfermer dans les toilettes juste avant que le contrôleur n'arrive. Les ingénieurs passent discrètement à côté, frappent à la porte et demandent "Votre billet, s'il vous plaît!" et se réfugient dans les toilettes suivantes...
La morale de l'histoire : les commerciaux essayent toujours d'appliquer les techniques des ingénieurs sans jamais vraiment les comprendre.

Quelle est la différence entre un mathématicien, un ingénieur et un commercial.
C'est simple, demandez à chacun d'entre eux combien font 2 et 2
L'ingénieur compte sur ses doigts pour se donner le temps de chercher où est le piège dans une question aussi con, ne trouve pas, et répond 4
Le mathématicien d'aujourd'hui sort son portable, lance son logiciel de calcul formel qui ne lui donne pas la réponse, il clique alors sur l'accessoire calculatrice de son environnement Linux, tape "2+2=", lit le résultat affiché et répond 100 (Linux est un vrai environnement convivial, la calculatrice donne les résultats en binaire)
Le commercial quant à lui ferme la porte, ferme les fenêtres, baisse les stores, regarde si personne ne l'espionne et dit : "Combien tu veux que ça fasse ?".

Il était une fois un berger et ses moutons au bord de la route. Tout à coup, surgit une Jeep Cherokee flambant neuve, immatriculée 535 BMW 75 conduite par un jeune homme en chemise Hugo Boss, pantalon YSL, baskets Nike, etc.. La voiture s'arrête et le jeune homme s'adresse au berger :
- Si je devine combien de moutons vous avez, vous m'en donnez un ?
Le berger regarde le jeune homme, regarde les moutons qui broutent et dit :
- Oui.
Le jeune homme gare la voiture, branche son notebook et son le GSM, entre dans un site de la NASA, scrute le terrain à l'aide du GPS, établit une base de données, 60 tableaux Excel, une chiée d'algorithmes, un rapport de 150 pages imprimé sur sa mini imprimante high-tech. Il se tourne vers le berger et dit :
- Vous avez ici 1586 moutons.
Le berger répond :
- C'est tout à fait correct, vous pouvez avoir votre mouton.
Le jeune homme prend un animal, et le met dans le coffre de la jeep.
A ce moment là, le berger lui demande :
- Si je devine votre profession, vous me rendez mon mouton ? Le jeune homme répond :
- Oui.
Le berger dit tout de suite :
- Vous êtes consultant.
- Comment vous avez deviné ? Demande le jeune homme.
- Très facile, répond le berger :
1) Vous êtes venu ici sans qu'on vous appelle.
2) Vous me taxez un mouton pour me dire ce que je savais déjà.
3) Et vous ne comprenez rien à ce que je fais, parce que ce que vous avez pris, c'est mon chien Popy !

Un boite recrute sont nouveau manager senior en chef, un vrai bon : X-Mines, DESS de finances à Dauphine, Master dans une Bizness Cool ricaine, trois plans de licenciement à son actif : un fauve. Et il est bien déterminé à virer tous les lâches qui ne ne suent pas sang et eau pour la boite.
Il entre dans une salle pleine d'employés et voit un gars appuyé contre le mur qui attend en glandouillant. Il se dit que c'est le moment rêvé de faire passer le message et de montrer qui est le nouveau boss. Il s'approche de l'homme, le fixe dans le blanc des yeux et dit :
- Dites donc, combien gagnez vous par moi ?
- Moi? Euh, ben environ 1100 euros, pourquoi ?
Le Manager sort son Montblanc (c'est un homme de goût) et remplit un chèque de 1100 euros, qu'il tend à l'homme en ajoutant :
- Voilà votre mois ! Vous remballez vos affaires, je ne veux plus vous voir ici !
Le type ne dit pas un mot et sort. Pas mécontent de lui, notre Chef demande à haute voix :
- Quelqu'un peut il me dire quel était le boulot de ce type ?
Et là, un employé répond :
- Ben oui, il était venu livrer notre pizza !

Savez-vous qui a été le "premier consultant de tous les temps" ?.... Christophe Colomb !!....
En effet: Il avait bien été missionné mais il ne savait pas où il allait arriver,
Il ne savait pas non plus qui il allait rencontrer, ni ce qu'il allait faire exactement en arrivant ...
mais... il s'en fichait car de toutes façons il n'avait pas payé le "Voyage" !!...

Voici pourquoi la nouvelle économie est dans l'état où elle est !
- Le Programmeur au Chef de Module : "Nous ne pouvons pas faire le projet proposé. C'EST IMPOSSIBLE. Cela impliquerait un changement majeur dans la conception et personne dans notre équipe ne sait comment ce système a été conçu. D'ailleurs, personne ici dans l'équipe ne sait dans quel langage cette application a été écrite. Ainsi même si quelqu'un veut y travailler, il ne le pourra pas. Si vous demandez mon avis personnel, la société ne devrait jamais prendre ce type de projets."
- Le Chef de Module au Chef de projet : "Ce projet impliquera un changement de conception. Actuellement, nous n'avons pas de personnel qui a l'expérience de ce type de travail. Il y a aussi le fait que le langage dans lequel l'application a été écrite nous est peu familier, donc nous devrons prendre des dispositions pour que notre personnel suive certaines formations si nous acceptons ce projet. A mon avis, nous ne sommes pas prêts à prendre en charge un projet de cette nature.
- Le Chef de projet au Junior Manager : "Ce projet implique un changement de conception du système et nous n'avons pas beaucoup d'expérience dans ce secteur : peu de personnes de notre société sont convenablement formées pour cela. Pour mon avis personnel, nous pourrions être capables de faire le projet mais nous aurions besoin de plus de temps qu'à l'habitude pour l'achever."
- Le Junior Manager au Sénior Manager : "Ce projet implique une ré-ingénierie de conception. Nous avons quelques personnes qui ont travaillé dans cette activité et d'autres qui connaissent le langage de réalisation. Ainsi, ces personnes pourront former d'autres personnes de la société. Personnellement, je pense que nous devons prendre ce projet, mais avec des réserves."
- Le Sénior Manager au PDG : "Ce projet démontrera à l'industrie nos capacités dans la remodélisation de la conception d'un système complet. Nous avons toutes les compétences nécessaires ainsi que les personnes pour exécuter ce projet avec succès. Certains programmeurs ont déjà donné des formations dans ce secteur à d'autres employés en interne. Personnellement, je pense que nous ne devons pas laisser ce projet nous échapper en aucune circonstance."
- Le PDG au Client : "C'est le type de projet dans lequel notre société est spécialisée. Nous avons exécuté beaucoup de projets de même nature pour beaucoup de grands comptes. Croyez-moi quand je dis que nous sommes la société la plus compétente dans l'industrie pour faire cette sorte de travail. Je suis persuadé que nous pouvons exécuter ce projet avec succès dans les délais convenus."

Je suis allé au restaurant avec quelques amis il y a quelques jours, et j'ai remarqué une petite cuillère dépassant de la poche de notre serveur lorsqu'il nous a tendu les menus. Cela m'a paru un petit peu bizarre, mais je n'y ai plus prêté attention, jusqu'à ce que le sommelier arrive, et lui aussi avait une petite cuillère qui dépassait de le poche de sa chemise. J'ai regardé autour de moi, et tous les employés étaient équipés de la sorte. Quand le serveur est revenu pour prendre la commande, je lui ai demandé :
- A quoi sert la petite cuillère ?
- Et bien, notre patron a récemment fait appel aux experts en productivité d'Arthur Andersen afin de passer en revue toutes nos procédures de travail et après des mois d'analyses statistiques, ils en ont conclu que nos clients font tomber par terre leur petite cuillère 73 % plus souvent que les autres couverts, selon une fréquence de 3 cuillères par heure et par poste de travail. En préparant tous nos employés à cette éventualité à l'avance, nous pouvons diminuer le nombre de trajets vers la cuisine et gagner du temps...presque une heure et demi de travail par personne et par service.
Au moment ou il finissait, un chhhling parvint de la table située derrière nous, et il remplaça prestement la petite cuillère tombée à terre.
- Je prendrai une nouvelle petite cuillère à la cuisine la prochaine fois que j'irai y chercher un plat, plutôt que de faire un voyage spécial
Je fus très impressionné, et lui très fier de son explication. Après quoi, il continua son service. Pendant que mes amis commandaient, je ne pus m'empêcher de remarquer une petite corde noire qui dépassait de toutes les braguettes du personnel. Ma curiosité l'emporta et je ne pus m'empêcher de poser la question :
- Excusez moi, mais pouvez vous m'expliquer la raison de cette cordelette qui pend ?
- Oh oui, reprit il plus bas, peu de gens ont votre sens de l'observation. Le même consultant s'est rendu compte qu'on pouvait gagner du temps dans les toilettes pour hommes aussi.
- Ah oui, comment cela ?
- Vous voyez, en attachant une cordelette au bout de votre, euh, sexe, on peut le sortir dans l'urinoir sans se servir des mains, et par là éliminer le besoin d'aller se laver les mains, ce qui diminue le temps passé aux toilettes de 93 %" "
- Eh oui, cela a du sens
Mais après avoir mieux réfléchi, je ne pus m'empêcher de lui demander :
- Comment faites vous pour le rentrer dans votre pantalon ?"
Il me murmura alors : "
- Je ne sais pas comment font les autres, mais moi, je me sers de ma petite cuillère.

Le "Théorème du Salaire" de Dilbert établit que "les Ingénieurs et les Scientifiques ne peuvent jamais gagner autant que les hommes d'affaires, les commerciaux et les consultants".
Ce théorème peut maintenant s'appuyer sur une démonstration mathématique qui s'appuie sur les deux postulats suivants :
- Postulat n°1 : La Connaissance, c'est la Puissance.
- Postulat n°2 : Le Temps, c'est de l'Argent.
Tout scientifique sait que :
Puissance = Travail / Temps
Puisque :
Connaissance = Puissance et Temps =Argent
on a donc :
Connaissance = Travail / Argent
On obtient alors facilement :
Argent = Travail / Connaissance
Ainsi , si la Connaissance tend vers zéro, l'Argent tend vers l'infini, sans se soucier de la charge de travail faite.
Conclusion : Moins vous en connaissez, plus vous gagnez d'argent, c'est scientifiquement prouvé!

Les chroniques racontent qu'en 1996 aurait eu lieu un Challenge d'aviron entre l'équipe de rameurs d'HEC (Paris) et ceux de l'ENSAM (Chalon sur Marne) Les rameurs des A&M brillèrent dès le départ et arrivèrent avec une heure d'avance sur l'équipe d'HEC.

De retour dans les locaux d'HEC, le Comité de Consultation se réunit pour analyser les raisons d'un résultat si imprévu et déconcertant. Leurs conclusions furent les suivantes :
1) L'équipe A&M était formée d'un chef d'équipe et de 10 rameurs...
2) L'équipe d'HEC était, elle, constituée d'un rameur et de 10 chefs d'équipe. La décision fut portée à la sphère de planification stratégique pour l'année suivante, avec une réforme dont les répercussions se feraient ressentir à tous les niveaux de la délégation.
En 1997, lors du départ du nouveau challenge, l'équipe A&M reprenait une fulgurante avance. Cette fois-là, l'équipe HEC arrivait avec deux heures de retard...
La nouvelle analyse du Comité de Consultation rendait les constatations suivantes :
1) Dans l'équipe A&M, il y avait un chef et 10 rameurs.
2) L'équipe d'HEC suite aux réformes décidées par le Comité de Consultation et approuvées par la haute sphère de planification, comprenait : un chef d'équipe, deux assistants au chef d'équipe, sept chefs de section, un rameur. La conclusion du Comité fut unanime et lapidaire : Ce rameur est un bon à rien.
En 1998 se présentait une nouvelle opportunité pour l'équipe des apprentis managers. En effet, le Département du Haut Management d'HEC, en Collaboration avec le Département de Recherche sur les Ressources Humaines de cette même école avaient mis au point une stratégie novatrice qui améliorerait sans aucun doute possible le rendement et la productivité, grâce à l'introduction de substantielles modifications dans la structure. C'était là, la clef de voûte du succès, l'aboutissement ultime d'une méthodologie qui ferait pâlir d'envie même les meilleurs managers au monde. Le résultat fut catastrophique. L'équipe d'Ingénieurs arrivait cette fois avec trois heures d'avance sur l'équipe de managers.
Les conclusions furent effroyables :
1) Dans un évident but de déstabilisation spéculative, l'équipe d'ingénieurs avait opté pour la formation traditionnelle : un chef d'équipe et 10 rameurs
2) L'équipe d'HEC avait introduit une formation avant-gardiste : Un chef d'équipe, Deux consultants Qualité, Un auditeur en empowerment, Un superviseur de downsizing, Un analyste de procédures, Un technologue, Un contrôleur, Un chef de section, Un technicien chronomètre, Un rameur. Après plusieurs jours d'épuisantes réunions et autant de séances de brainstorming, le Comité décidait de punir le rameur en lui supprimant ses bourses d'étude et en le radiant de l'École dont la Grandeur et la Réputation risquaient de se voir ternies par une telle incompétence.
Lors de la réunion de clôture, le Comité appuyé par le corps enseignant statuait :
Pour le prochain challenge, nous engagerons un nouveau rameur, Mais par le biais d'un contrat d'Outsourcing, de manière à éviter toute friction syndicale et d'esquiver tout contrat de travail et charges sociales qui en découlent, éléments qui, sans aucun doute, ont jusque là dégradé l'efficacité et la productivité de nos ressources.

Avant de signer un contrat, un industriel visite une usine qui produit des objets a base de caoutchouc.
C'est le Directeur en personne qui lui fait faire le tour du propriétaire. Ils s'arrêtent devant une première machine qui émet des sons étranges. Dong... Plouss. Dong...Plouss.
- "Vous voyez", explique le Directeur a son hôte, "ici on fabrique des tétines pour les biberons des bébés..." Le "dong", c'est lorsque la tétine est moulée par la machine et le "plouss", c'est quand elle perce un trou a l'intérieur. Vous me suivez ?"
Les deux partenaires s'arrêtent ensuite devant une autre machine qui ne produit que des "dong" à répétition : Dong, dong, dong, dong...
- "C'est quoi, ça ?" interroge le visiteur.
- "Ca, c'est une machine qui fabrique des gants de vaisselle", explique le Directeur. "Évidemment ils sont imperméables, c'est pour cela que vous n'entendez que des "dong"...
Ils poursuivent tous deux la visite de l'usine et s'arrêtent devant l'atelier de conception des préservatifs. Le visiteur est très surpris lorsqu'il entend : Dong...Dong...Dong... Plouss. Dong...Dong... Dong... Et il interpelle immédiatement le Directeur :
- "Dites moi, votre machine est défectueuse, elle fait des trous dans les préservatifs." Le propriétaire des lieux explique:
- "Oui, un préservatif sur quatre qui sort de l'usine est percé !"
- "Mais c'est pas très bon pour la réputation de la marque cette histoire?" répond le visiteur trouble. Et le Directeur de répliquer:
- "Non mais c'est excellent pour le commerce des tétines..."

C'est l'histoire d'un monsieur qui avait un gros matou qui engrossait toutes les chattes du voisinage de façon régulière. Un jour les voisins se sont réunis et ont demandé au gars de faire "couper" son chat car ils en avaient assez d'avoir des petits minous.
Le monsieur prend rendez-vous avec le vétérinaire et tout s'arrange.
Un soir, certain voisins remarquent que tous les matous du quartier sont rassembles autour du vieux matou.
On s'informe chez le monsieur en s'étonnant de la popularité de son chat qui a été, somme toute, neutralisé.
Alors le gars leur répond :
- Ben quand t'es pu bon a rien, tu deviens consultant !

La SSII AlphaOmega décide d'étendre son domaine d'activité au secteur primaire, autrement dit l'agriculture, car dans le cadre de la dynamique européenne, il y a un marché a prendre.
Un consultant arrive donc dans une exploitation agricole, afin de bosser pour le paysan du coin. Celui-ci tire le consultant par la manche, et lui dit :
- Ben mon gars, regarde donc le champ de blé la-bas, y faudrait voir a faire la récolte.
Le consultant tombe sa veste, part en courant vers la moissonneuse et s'attelle a sa tache. A peine une heure après, toute la surface est moissonnée et le consultant revient vers le paysan.
Celui-ci hoche la tête, très impressionné par la performance. Il confie alors sa deuxième mission au consultant :
- Ben mon gars, y'a cet autre champ qu'y faudrait voir à l'puriner
Le consultant détache sa cravate (mais oui!), attelle la citerne au tracteur et part plein gaz épandre a tout vent les porcines déjections. Trois quarts d'heure èpeine et le voila de retour, un peu suant, mais ayant terminé son ouvrage.
Le paysan est de plus en plus impressionné, il conduit le consultant dans la cour :
- Ben mon gars, maintenant y rest'pus qu'a me trier ce tas de patates. Voila trois caisses, faudrait voir à me mettre ici les petites, ici les moyennes et ici les grosses
Sur ce le paysan s'en retourne vaquer a d'autres occupations.
Midi arrive, le consultant n'a pas réapparu. L'après-midi se passe, point de nouvelles du consultant... A la nuit tombée, le paysan s'interroge et retourne dans sa cour. Il voit le tas de patates intact, les trois caisses vides, et le consultant, une pomme de terre dans chaque main, en train de les soupeser.
- Ah ca ! s'exclame l'agraire homme ... Quand y s'agit de faucher du blé ou de semer la merde, il est vachement fortiche, mais pour prendre une décision, y'a plus personne !!!

Dans une société de services, cinq cannibales viennent d'être embauchés en tant que programmeurs. Lors de leur arrivée, le chef leur dit :
- Vous pouvez travailler ici, gagner beaucoup d'argent et manger dans notre cantine. Mais laissez les autres collaborateurs tranquille.
Les cannibales promettent de n'embêter personne. Quatre semaines plus tard le chef revient et leur dit :
- Vous travaillez très bien. Mais il nous manque une femme de ménage; est-ce que vous savez ce qu'elle est devenue ?
Les cannibales répondent tous par la négative et jurent n'avoir rien à faire avec cette histoire. Dès que le chef est parti, le boss des cannibales demande :
- Quel est le con parmi vous qui a mangé la femme de ménage?
Le dernier au fond répond d'une petite voix :
- C'est moi

Le boss :
- Pauvre imbécile, depuis 4 semaines nous ne nous nourrissons que de chefs de service et de chefs de projet, afin que personne ne remarque rien, et toi il faut que tu bouffes la femme de ménage !!

Mis à jour ( Mercredi, 07 Septembre 2011 13:28 )  

Nous avons 70 invités en ligne