oPtionSI

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Rions un peu Ingénieurs

Ingénieurs

Entendue au cours d'un repas.
L'ingénieur qui parle bosse en R&D (tendance D), sur les systèmes embarqués, chez Renault.
"Chez nous, c'est simple, on a des spécialistes du Hardware, des spécialistes du Software ... Et des spécialistes du Slideware !

Après plus de trente ans de bons et loyaux services, il partit à la retraite, heureux.
Un jour, son ancienne société le re contacte pour un problème apparemment insoluble sur une de leur machines à plusieurs dizaines de millions de francs. Ils vont tout essayé pour la refaire fonctionner et tous les efforts, rien n'avait marché. En désespoir de cause, ils l'avaient appelé, lui qui tant de fois par le passé avait réussi à résoudre ce genre de problème.
A contre-coeur, l'ingénieur à la retraite accepta de se pencher sur le problème. Il passa une journée entière à étudier et analyser l'énorme machine. A la fin de la journée, avec une craie, il marqua d'une petite croix un petit composant de la machine et dit "Votre problème est là.."
On remplaça le composant en question, et la machine se remit à marcher à merveille.
La société reçut alors une facture de 300 000 francs de l'ingénieur.
La jugeant un peu élevée, elle demanda une facture détaillée, et l'ingénieur répondit brièvement :
- Pour une croix à la craie : 1 F. Pour savoir où la mettre : 299 999F.

Un homme en ballon dirigeable s’est égaré. Il perd de l’altitude et aperçoit une femme au sol. Il descend et lui crie : "Excusez-moi, pourriez-vous m’aider ? J’ai promis à un ami de le rejoindre d’ici une heure et je ne sais pas où je me trouve."
La femme au sol répond : " Vous êtes dans un ballon à environ 10 mètres au-dessus du sol. Vous vous trouvez entre 40 et 41 degrés de latitude Nord et entre 59 et 60 degrés de longitude Ouest. "
Vous devez être ingénieur, dit l’homme.
C’est vrai , répond la femme, comment le savez-vous ?
Eh bien, dit l’homme, tout ce que vous m’avez dit est techniquement correct ,mais je n’ai aucune idée de ce que je dois faire de vos informations, et le fait est que je ne sais toujours pas où je suis. En toute franchise, vous ne m’avez pas beaucoup aidé. Vous avez tout au plus retardé mon voyage.
Et vous, vous devez être directeur, répond la femme.
C’est vrai, répond l’homme, mais comment le savez-vous ?

Eh bien, dit la femme, vous ne savez ni où vous êtes, ni où vous allez . C’est une grande masse d’air qui vous a placé dans votre position actuelle. Vous avez fait une promesse sans avoir aucune idée de comment vous alliez pouvoir la tenir, et vous attendez que des gens situés en dessous de vous résolvent vos problèmes. Le fait est que vous êtes exactement dans la même situation qu’avant notre rencontre sauf que : maintenant, c’est de ma faute !

C'est l'histoire de cet ingénieur qui faisait une croisière sur un ferry dans les îles des Caraïbes. Malheureusement, un ouragan arrive sans prévenir et fait naufrager le bateau.
L'ingénieur se retrouve seul, supporté par un morceau de la coque du bateau, il s'échoue sur une île qui semble être déserte. Et effectivement, dans les quelques mois qui suivent le naufrage, l'ingénieur se nourrit de bananes et de coco, mais ne trouve personne à qui parler sur son île. Résigné, il ne pense qu'à une chose : trouver un bateau qui passerait suffisamment près pour lui faire signe.
Un jour qu'il était sur la plage à rêvasser, il voit cette embarcation qui s'approche. Serait-ce un bateau ? Non, malheureusement, ce n'est qu'un canot de sauvetage... Mais sur ce canot, la femme la plus excitante qu'il ait jamais vue. Le naufragé fait alors des signes à la naufragée pour qu'elle le rejoigne sur la plage. Après qu'elle l'ait rejoint, il lui demande d'où elle vient.
Elle lui répond :
- " Je faisais une croisière sur un ferry il y a six mois, lorsqu'un ouragan a provoqué le naufrage."
Le gars :
- "Fantastique ! Moi aussi j'étais sur ce bateau. Mais je n'ai pas eu la chance d'avoir un canot.
- Eh bien oui, j'ai eu de la chance ; et en plus, dans la chaloupe de sauvetage, j'ai trouvé beaucoup de choses qui m'ont bien aidé pour construire une petit maison. D'ailleurs, venez, je vous emmène, c'est de l'autre côté de l'île.
Et les voilà partis. Au bout de plusieurs heures de rame, ils atteignent enfin la petite crique où la jeune femme trouvé demeure. Ils rentrent dans un très joli petit cabanon avec chambre, coin salon et coin toilette, aménagé avec goût:
- "Asseyez-vous. Je vais vous servir une pina colada.
- C'est pas vrai, vous avez récupéré ça aussi ?"
Et les voilà en train de boire un coup, et ils se racontent dans le détail leurs six mois passés sur l'île.
Puis la jeune femme dit :
- "J'ai récupéré des rasoirs aussi : si vous en profitiez ? Votre barbe est longue de 20 cm !"
L'homme saute sur l'occasion et profite du rasoir et d'un miroir qui traînait là.
Sa toilette du visage terminée, l'homme repasse dans le salon du cabanon.
La fille lui dit :
-" Hmmm, vous faîtes une bien meilleure impression une fois rasé de frais. Je vais passer dans ma chambre passer une tenue plus... confortable."
Un peu plus tard, alors qu'il sirotait sa pina colada, le gars voit revenir la fille en tenue d'Eve.
L'ingénieur peut sentir le doux parfum de son corps venir lui chatouiller les narines... Elle s'approche dans son dos et il sent la chaleur de son corps irradier toute sa peau, puis sa bouche vient près de son oreille pour lui susurrer :
- "Dis-moi, ça fait six mois que nous avons vécu seuls, chacun de notre côté, enfin, tu vois ce que je veux dire... Il y a quelque chose qui doit te faire envie, quelque chose dont tout être humain a un besoin irrépressible, quelque chose..."
Et là l'ingénieur la coupe :
- "Ne me dis pas que tu as une connexion internet ?!..."

Quelle différence y a-t-il entre le génie mécanique et le génie civil ?
Réponse : dans le génie mécanique, on fabrique des armes, dans le génie civil, on fabrique des cibles.

STATISTICIEN : se dit de quelqu'un d'habile à manier les chiffres, mais pas suffisamment pour être ingénieur ...A la fin d'un entretien d'embauche, le responsable des Ressources Humaines demande à un jeune ingénieur, frais émoulu des Arts & Métiers :
- Et vous aviez pensé à quel salaire de départ ?
Le jeune répond : "
- Dans les environs de 700.000 francs par an, négociable en fonction des avantages annexes.
- Bien, dit le responsable RH, que diriez-vous alors d'un contrat avec 5 semaines de congés payés, 14 jours fériés en sus dans l'année, frais médicaux et dentaires pris en charge par la compagnie, fonds de retraite vous donnant à 50 ans une retraite équivalente à 85% de votre salaire de l'époque, plus une voiture de fonction de type 406 changée tous les deux ans ?
Le jeune homme se dresse sur son siège, ébahi :
- Woaaaw ! Vous êtes sérieux ?
- Non, répond l'autre. Mais c'est vous qui avez commencé !

Un X-mines et un trisomique font un jeu : l'un pose des questions a l'autre et vice-versa. Quand le trisomique ne peut pas repondre, il donne 1 F et si c'est l'X-mines qui ne peut pas repondre,il donne 100 F, comme ca c'est équitable, parce que lui, il est hyper super mega trop intelligent, quoi... Le plus malin commence...
- Qu'est-ce qui a 4 pattes et qui aboie ?
- Aggghhnn... Ve fais pas. Vtiens, voila un franc !
- C'est un chien. Qu'est-ce qui a 4 pattes et qui miaule ?
- Aggghhnn... Ve fais pas. Vtiens, voila un franc !
- C'est un chat. Bon, allez, pose une question, toi aussi.
- Aaaalors... Kvess ki a 4 papattes le maatin eet huit papattes le soir ?
Le gars intelligent reflechit beaucoup, pendant au moins dix minutes, il se gratte la tete, mais il ne trouve pas !
- Je ne sais pas... Tiens, voila cent francs. Alors, qu'est-ce-que c'est ?
- Aggghhnn... Ve fais pas. Vtiens, voila un franc !

Un curé un médecin et un ingénieur jouent au golf. Ils attendent derrière un groupe de golfeurs particulièrement lents.
Au bout d'un moment l'ingénieur explose et dit :
- Mais qu'est ce qu'ils fichent ça fait bien un quart d'heure qu'on attend là !
Le docteur intervient exaspéré lui aussi :
- Je ne sais pas mais je n'ai jamais vu des gens s'y prendre aussi mal ...
Le pasteur dit alors :
- Attendez voilà quelqu'un du golf. On n'a qu'à le lui demander ce qui se passe. Excusez-moi, Monsieur, il y a un problème avec le groupe de devant ? Ils sont plutôt lents non ?
L'autre répond :
- Ah oui, mais c'est normal. C'est un groupe de pompiers aveugles. Ils ont perdu la vue en tentant de sauver le golf des flammes l'année dernière, alors depuis on les laisse jouer gratuitement.
Le groupe reste silencieux un moment et le pasteur dit :
- C'est si triste ! Je vais faire une prière spécialement pour eux ce soir
Le médecin ajoute :
- Bonne idée. Quant à moi, je vais contacter un copain chercheur ophtalmologiste pour voir ce qu'il peut faire.
L'ingénieur ajoute alors :
- Mais pourquoi ne les laissez vous pas jouer la nuit ?

Le parler de l'ingénieur : Ce qu'il dit et ce qu'il faut comprendre
Différentes approches ont été essayées.
- (On essaye encore de deviner ce qui se passe)
On approche d'une solution.
- (On s'est réunis pour prendre un café)
On prépare un rapport complet, selon une approche entièrement nouvelle.
- (On vient juste d'engager trois punks sortis de l'école)
Ce sera une avancée technologique majeure!
- (ça fonctionne pas mieux qu'avant, mais ça a une allure franchement hi-tech...)
On peut tenir pour assuré que le client sera satisfait.
- (On est tellement en retard sur le planning, que le client acceptera n'importe quoi)
Les tests préliminaires n'ont pas été franchement concluants.
- (Cette saloperie a planté dès qu'on l'a lancée)
Les tests ont été vraiment encourageants!
- (Incroyable ! ça a vraiment fonctionné !)
Il va falloir abandonner le concept en son entier.
- (Le seul mec qui y comprenait quelque chose vient de démissionner.)
C'est en cours...
- (On est tellement dans la merde que c'est sans espoir...)
Nous allons y jeter un coup d'oeil.
- (Laissez tomber! On a déjà assez de problèmes comme ça)
Veuillez prendre note et initialiser les documents.
- (Partageons les responsabilités à propos de ce merdier)
Faites-nous part de vos réflexions.
- (On écoutera ce que vous avez à dire, tant que ca n'interfère pas avec ce qui est déjà fait ou avec ce que nous allons faire)
Faites-nous part de votre interprétation.
- (On a hâte d'entendre vos conneries)
Voyons-nous pour en discuter.
- (Passez à mon bureau :j'ai encore complètement foiré le truc)
Complètement nouveau!
- (Les pièces ne sont pas interchangeables avec l'ancien modèle.)
Le résultat d'années de développement.
- (On a réussi à en faire fonctionner un finalement)
Ne nécessite aucune maintenance.
- (Impossible à réparer)
Ne nécessite que peu de maintenance.
- (Presque impossible à réparer)

Deux élèves ingénieurs marchent le long de leur campus lorsque l'un des deux dit à l'autre admiratif
- Où est-ce que tu as trouvé ce vélo ?
Le second lui répond
- Ben en fait alors que je marchais hier et que j'étais dans mes pensées je croise une super nana en vélo. Elle s'arrête devant moi, pose son vélo par terre, se déshabille entièrement et me dit : "Prends ce que tu veux !" Alors j'ai choisi son vélo
Le premier opine et lui dit
- Tu as raison les vêtements auraient certainement été trop serrés !

Quelle différence y a-t-il entre un X, un Piston et un Gadz'
Lorsqu'un Polytechnicien construit un pont, il se casse la gueule, et le Polytechnicien ne sait pas pourquoii
Lorsqu'un Centralien construit un pont, il sa casse aussi la gueule mais le Centralien, au moins, sait pourquoi.
Lorsqu'un Art & Métier construit un pont, il ne se casse pas la gueule ... Mais il ne sait pas pourquoi !

Un architecte, un artiste et un ingénieur discutent s'il vaut mieux passer du temps avec sa femme ou sa maîtresse.
L'architecte dit :
- Moi j'aime bien passer du temps avec ma femme à construire de solides fondations pour une relation durable.
L'artiste répond :
- Moi je préfère passer du temps avec ma maîtresse à cause de la passion et du mystère que j'y trouve.
L'ingénieur rétorque
- Moi j'aime les deux !
Regard interrogatif des deux deux autres
- Bien sûr Quand vous avez une femme et une maîtresse chacune d'elle suppose que vous passez votre temps avec l'autre et vous avez alors le temps de travailler un peu.

Un psychologue fait une expérience avec une X et une Gadz'Arts.
Il place un très joli mec nu dans un coin d'une chambre, l'X dans l'autre coin et lui dit : "vous avez le droit de réduire de moitié la distance entre vous deux toutes les 2 minutes".
L'X se lève en lançant un regard méprisant au psy et à la Gadz et ajoute : "Vous me prenez pour une andouille ? Je n'atteindrai jamais de l'autre coté de la pièce !".
Et elle sort.
Le psychologue met la Gadz'Arts dans la même situation qui accepte aussitôt le jeu à la grande surprise du psychologue.
Il demande alors : "Mais vous savez que vous n'atteindrez jamais cet homme ?".
Et la Gadz de répondre : "Les solutions aux problèmes concrets, reposent souvent sur une bonne approximation...".

Trois étudiants en ingénierie discutent du ou des éventuels concepteurs du corps humain.
Le premier dit :
- Pour moi, c'était un ingénieur en génie mécanique : regarde-moi toutes ces articulations !
Le second répond :
- Meuh non ! C'était un ingénieur en électricité ! Regarde, le système nerveux a des milliers et des milliers de connexions électriques.
Le troisième rétorque :
- Non, en fait, il n'y a qu'un ingénieur en génie civil pour être capable de faire passer les évacuations d'eaux usées au beau milieu d'un terrain de jeux !

Les gens normaux croient que si ça marche, c'est qu'il n'y a rien à réparer.
Les ingénieurs croient que si ça marche, c'est que ça ne fait pas encore assez de choses.
Scott Adams, Le principe de Dilbert.

Le président directeur général d'une grande entreprise reçoit quatre candidats pour un poste de cadre dirigeant : le premier sort de l'X, le second d'HEC, le troisième de l'ENSIMAG (informaticien), et le dernier de la fac.
Notre PDG Celui-ci explique aux quatre candidats qu'en définitive, pour faire marcher une entreprise, il suffit de savoir compter.
Il s'adresse donc au premier d'entre eux, le polytechnicien, et lui dit : "allez-y, comptez..."
Le polytechnicien : "un... deux... un... deux..."
L'homme étonné s'adresse ensuite à l'ingénieur sortant d'HEC : "A vous ! Comptez...".
-'"un KiloFranc; deux KiloFrancs, trois KF..."
Il se retourne alors vers l'informaticien :
"0...1...0...1...0..."
Désespéré, il s'adresse au dernier candidat, celui sortant de la faculté : "Allez-y, comptez..."
Le jeune homme commence : "1... 2... 3... 4... 5... 6... 7..."
Le chef d'entreprise rassuré : "continuez, continuez..."
"8... 9... 10... valet.. dame.. roi.... " !

Pour une personne optimiste le verre est à moitié plein, pour une personne pessimiste il est à moitié vide,
Pour un ingénieur ... Il est deux fois plus grand que nécessaire

Quatre hommes vantent les mérites respectifs de leur chien. Il y a là un ingénieur en R&D, un expert comptable, comptable, le troisième est ingénieur chimiste et le dernier fonctionnaire.
Pour démontrer sa supériorité, l'ingénieur appelle son roquet : "Logarithme, fais ton tour !" Logarithme trotte vers un bureau, prend du papier et un crayon et, rapidement, dessine un carré, un cercle et un triangle.
Tout le monde applaudit, mais le comptable affirme que son chien peut faire mieux. Il appelle le corniaud et dit : "Calcul, fais ton tour !" Calcul court vers la cuisine et en revient avec une douzaine de biscuits qu'il partage en 4 piles de 3 biscuits.
Chacun dit que c'est super, mais le chimiste dit que son chien fait encore mieux. Il siffle l'animal et dit : "Alambic, fais ton tour !" Alambic se lève, va vers le frigo, sort une bouteille de lait, prend un verre dans le buffet et y verse exactement 25 centilitres sans répandre une goutte. Tout le monde est d'accord : c'est impressionnant.
Mais le fonctionnaire rigole et dit a son clébard : "Pause-Café, fais ton truc !" Pause-Café bondit sur ses pattes, bouffe tous les biscuits, lape le lait, conchie les dessins géométriques, fornique avec les trois autres chiens et, ce faisant, prétend s'être blessé le dos, remplit un dossier de réclamation contre des conditions de travail contraires à la législation en vigueur, réclame une pension à la sécurité sociale et rentre chez lui avec deux mois d'arrêt de travail.
Cette fois, ils sont tous d'accord : ce chien est le vrai champion !!!

PROCES VERBAL
L'ingénieur a marché sur la queue d'un chat, le chat l'a mordu.
COMPTE RENDU DE L'ANIMATEUR AU CHEF DE SECTION
L'ingénieur a marché sur la queue du chat, le chat la mordu. Conclusion: l'ingénieur souffre et ne peut plus marcher.
RAPPORT DU CHEF DE SECTION AU CHEF DE DEPARTEMENT
Ce con d'ingénieur a marché sur la queue d'un brave chat. Le chat l'a mordu et il a eu raison. L'ingénieur souffre, c'est bien fait pour ses pieds. Il ne peut plus marcher, c'est une bonne raison pour le foutre à la porte.
RAPPORT DU CHEF DE DEPARTEMENT AU CHEF DE DIVISION
D'après le chef de section, nous avons un ingénieur qui est con et qui souffre des pieds après avoir marché sur la queue d'un brave chat qui l'a mordu. D'après le chef de section, c'est le chat qui a raison. Nous partageons l'opinion du chef de section car, même si on est mordu, ce n'est pas une raison pour marcher sur la queue des autres. Nous envisageons de mettre cet ingénieur à la porte.
RAPPORT DU CHEF DE DIVISION AU DIRECTEUR DES ETUDES
D'après le chef de département, le chef de section est devenu con parce qu' un de ses ingénieurs ne pouvait plus marcher à la suite d'une altercation avec un chat. Le chef de section dit que c'est le chat qui a raison puisque c'est l'ingénieur qui a bravé le chat en lui mordant la queue. Le chef de département veut mettre l'ingénieur à la porte. A la réflexion, cette décision pourrait déboucher sur un procès et ce serait folie dans le contexte social actuel. La meilleure solution consisterait à mettre le chef de section à la porte.
RAPPORT DE DIRECTEUR DES ETUDES AU P.D.G.
Un chef du département est devenu fou parce que son chef de section a écrasé la queue d'un ingénieur qui avait mordu son chat. Le chef de section prétend que c'est le chat qui a raison. De toute évidence, ce chef de section est con et le chef de division envisage de le mettre à la porte. Toutefois, l'expérience a prouvé que les cons n'ont jamais entravé la bonne marche de l'entreprise. C'est pourquoi nous pensons qu'il est préférable de nous séparer du chef de département.
RAPPORT DU P.D.G. AU CONSEIL D'ADMINISTRATION
Un directeur des études nous signale qu'un chat est à l'origine de troubles graves au sein de l'entreprise. Les chefs de section deviennent de plus en plus cons, ils se mordent la queue en marchant et veulent avoir raison des chefs de département qui sont devenus fous. Le chef de division a écrasé un ingénieur et le directeur des études traumatisé prétend que seuls les cons sont capables de maintenir la bonne marche de l'entreprise. Nous envisageons de le mettre en retraite anticipée.
Mis à jour ( Mercredi, 01 Juin 2011 13:02 )  

Nous avons 68 invités en ligne