oPtionSI

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Ecole de l'Air (1 avis)

Par Benoît (PSI 2011)

Bonjour, je suis élève-pilote à l'Ecole de l'Air (peut-être même déjà pilote au moment où vous me lisez...).

J'ai effectué mes trois années (et oui... ça arrive même aux meilleurs :) de prépa à Michelet entre 2008 et 2011 pour finalement intégrer l'Ecole de l'air en août 2011.
Tout d'abord il faut savoir que l'Ecole de l'air n'est pas une école comme les autres (comme toutes les écoles militaires d'ailleurs). En y entrant, vous rejoignez en premier lieu l'armée de l'air et vous signez dès les premières semaines un contrat de 11 ans (3 ans d'Ecole + 8 ans de service actif). Bien sur vous vous rendrez assez vite compte dès les premières semaines si vous êtes fait ou non pour l'armée. Et vous aurez la possibilité de démissionner rapidement afin de rejoindre une autre école civile ou militaire (si elle vous accepte, où si elle est classée avant dans vos vœux et que des places se libèrent fin août / début septembre). Cela arrive tous les ans pour 5/6 élèves.

Il faut également savoir que devenir pilote dans l'armée de l'air (il y a de nombreuses autres spécialités possibles, j'en parle plus tard), ce n'est pas comme devenir pilote dans le civil. Avant d'être pilote vous êtes avant tout militaire, avec des droits, des devoirs et de nombreuses obligations. La vie de militaire peut ne pas convenir à tout le monde. Vous aurez une hiérarchie, des ordres à respecter, un uniforme et de nombreuses affectations tout au long de votre vie (ce qui est plus un avantage pour la plupart des gens, mais c'est tout de même à souligner pour les plus sédentaires d'entre vous).
Mais pas de panique! Ce système est très bien rôdé et si vous vous tenez droit et faites le travail qu'on vous demande, vous avancerez très bien dans votre carrière et adorerez votre travail!

Je vais tout d'abord vous présenter les différents métiers que vous pourrez exercer en intégrant l'Ecole de l'air. Vous deviendrez officier de carrière (la "meilleure" voie pour rentrer dans l'armée, puisque vous occuperez des postes à responsabilités et serez amenés à commander des subordonnés tout au long de votre vie).  
"Pour faire voler un avion, il faut toute une armée" : c'est le message que fait passer l'armée de l'air lors de ses campagnes de recrutement. Car contrairement à ce que l'on pourrait penser, l'armée de l'air n'est pas composée que de pilotes. Ceux-ci ne sont même qu'une minorité.
En plus du métier de pilote (de chasse, de transport, d'hélicoptère ou de drone), vous aurez la possibilité de devenir officier mécanicien (responsable d'une équipe de mécanicien sur un avion particulier), officier SIC (systèmes d'information et de communication), officier commando parachutiste de l'air, officier renseignement, officier contrôleur aérien (responsable d'une équipe donc...), officier systèmes sol-air. Il y a également la possibilité de devenir gendarme de l'air. Bref un beau panel de métiers pour convenir à toutes vos envies!
En intégrant l'Ecole de l'air, vous saurez à quelle branche vous appartiendrez (pilote, mécanicien ou basier), mais c'est sur le classement des trois ans passés à l'EA que vous choisirez votre spécialité (chasse, transport ou hélico pour les pilotes; mécanicien ou SIC pour les officiers mécaniciens; commando, renseignement, contrôleur, sol-air ou gendarme pour les basiers).
Je vais à présent vous parler de l'Ecole de l'air plus précisément. Si vous avez besoin de plus d'informations concernant les métiers que je viens de citer, je vous encourage à aller sur le site de l'armée de l'air, dans des centres de recrutement ou encore à contacter des personnes qui sont dans l'armée de l'air.

Les trois années que vous passerez à l'Ecole de l'air seront communes pour tout le monde, quel que soit la branche à laquelle vous appartenez. Ces trois années seront assez intenses et auront pour but de décrocher le diplôme d'ingénieur, tout en passant votre brevet de planeur et en acquérant les basiques du combattant sur le terrain.
Le cursus académique tout d'abord : c'est le cœur de la formation. Vous aurez beaucoup de cours (entre 30 et 35 heures par semaines, avec un emploi du temps qui change toutes les semaines). Beaucoup de scientifique (électronique, mécanique, mécaflu, hydraulique, thermo, signal, mathématiques,  mécaVol, réseaux, informatique, programmation, structure, télécom, imagerie, mécaSpatiale, ...) , mais également de nombreux cours de sciences humaines (facteurs humains, histoire de l'armée de l'air et des officiers, communication, économie, management, représentation culturelle des conflits (étude de livres et de films sur la guerre, ses motivations, ses conséquences), relations internationales, éthique,...) et des langues (anglais obligatoire, LV2 possible (allemand, espagnol, arabe, russe, italien)). Certains cours sont plus pénibles que d'autres (notamment en sciences) mais c'est rattrapé par les sciences humaines, qui sont très intéressantes et qui changent des sciences pures et dures. Les professeurs peuvent être militaires ou civils. Tous les cours sont polycopiés, et vous aurez dans chaque matières scientifique des cours, TD et TP.
Enfin, lors de la 3ème année, tous les élèves auront la possibilité de faire soit un échange de quelques mois dans une école de l'air étrangère (Espagne, Italie, Etats-Unis, Canada, Allemagne, Belgique, Japon) soit leur stage de fin d'étude à l'étranger.
Dernière chose, vous passerez des crédits d'enseignement, comme dans toute école, et devrez en obtenir 60 sur 63 possibles, sous peine de redoublement (ça arrive chaque année). Mais après deux ans de prépa, un minimum de travail devrait vous éviter des problèmes à l'EA.
Le "vol" à présent. Pendant 5 ou 6 semaines chaque année, les élèves pilotes sont envoyés dans différents centres de planeur militaires en France afin d'acquérir le sens du vol. Le planeur est un aéronef très plaisant et qui ne demande pas beaucoup d'heures de pratique avant d'être lâché en solo. Le but de ces périodes de vol pendant ces trois années est d'obtenir le brevet de pilote de planeur.
Les activités militaires à présent. Pendant les deux premières années de formation, vous aurez entre 4 et 6 semaines d'"extérieur" : vous partirez en promotion toute une semaine afin de vous faire former aux basiques du combattant. Tir, techniques de réactions immédiates au combat, combat au corps à corps, courses d'orientation,... Ce sont des semaines très appréciées par tous car on passe une semaine entière en promotion, à camper, loin des cours. Mais ce n'est pas des vacances loin de là! Une bonne condition physique est nécessaire.

Voilà j'ai à peu près tout dis sur le cursus à l'EA. Il me reste à présent de vous parler du reste, c'est-à-dire la vie à l'EA. En vrac :
Vous serez intégré à une promotion d'environ 60 (45 pilotes, 6 mécanos, 8 basiers pour ma promotion). Vous aurez lors de vos trois ans des cadres direct, appelés brigadiers, qui sont alors capitaines ou commandant (passés une dizaine d'années à l'EA avant vous). Ils seront chargés de vous encadrez et de vous apprendre la cohésion, le respect des règles et des valeurs du militaires, et j'en passe.
Vous serez payés (1600€ pour les pilotes et 1300€ pour les mécanos/basiers la 1ère année, 2000€ pour les pilotes et 1600€ pour les mécanos/basiers la 3ème année). C'est particulièrement appréciable en sachant que vous serez nourris, logés (les deux premières années), blanchis. Vous porterez un uniforme obligatoire tous les jours (pantalon bleu, chemise blanche, cravate noire, calot).
Pendant les deux premières années, vous serez logés sur base. Vous serez en chambre simple avec douche, WC, internet. Les chambres sont  vraiment très bien. Une salle commune par couloir est aménagée avec télé, frigo, canapés... On a l'habitude de s'y retrouver tous les soirs voire même le midi. Vous devrez vous loger à l'extérieur la 3ème année. Les élèves ont l'habitude de se mettre en colocation et de louer de belles maisons (avec piscine si possible).
L'Ecole de l'air est située sur la base aérienne 701 à Salon de Provence. C'est également la base de la Patrouille de France ou de l'Equipe de voltige de l'armée de l'air. Vous aurez donc le loisir de les voir s'entraîner tous les jours au dessus de vos têtes. La base est assez grande, et comporte des nombreuses installations sportives (terrains de foot, rugby, basket, hand, volley, piste d'athlétisme, piscine, gymnase, tatamis, escrime, salle de musculation). Les bâtiments sont assez vieillots (mais c'est ce qui fait leur charme) et les salles de classe également. Mais elles comportent toutes un tableau et un vidéo/rétroprojecteur, c'est ce qui compte.
Salon de Provence est une ville très sympa, située à une demi-heure d'Aix et de la gare TGV d'Aix, et moins d'une heure de Marseille ou des plages. Il fait bien évidemment toujours beau (et chaud!!!) entre mars et octobre, et le mistral peut rendre les hivers glacials (plus qu'à Paris je vous l'assure!). Assez rapidement, grâce à leur salaires, les élèves officiers achètent une voiture afin de visiter la région, d'aller à la plage ou en soirée les weekends.
Les promotions étant assez petites, tout le monde se connait et de nombreuses activités de cohésion sont organisés pour la promotion. Mais vous serez également répartis en 4 brigades de 15/20 personnes, et c'est vraiment un esprit de brigade qui va se créer. Vous serez en cours avec votre brigade, chaque brigade a son brigadier, son couloir avec sa salle commune.
Enfin, vous aurez de nombreuses cérémonies, notamment en premières année, qui auront toutes une signification particulière. Le défilé du 14 juillet est bien évidemment attendu par tous!

Pour conclure, j'aimerais rappeler qu'il faut bien y réfléchir avant d'intégrer l'Ecole de l'air et l'armée, puisqu'on y entre souvent pour la vie. Mais une fois qu'on s'est décidé, il faut y aller à fond et se donner toutes les possibilités de réussir, car l'Ecole de l'air n'est que le début d'une formation qui durera toute la vie, notamment pour les pilotes. Mais je vous l'assure, les trois années passées à l'Ecole de l'air sont formidables!

Une dernière chose : après l'Ecole de l'air, les élèves-pilotes repartent pour trois/quatre années d'Ecoles de pilotage (à Salon, mais pas que) tandis que toutes les autres spécialités iront apprendre leur métier dans des endroit bien précis pour une année supplémentaire.
Pour les pilotes, ces trois/quatre ans sont souvent très difficiles car il y aura beaucoup de choses à apprendre, un stress permanent et une obligation de réussite. Les meilleurs auront la possibilité de choisir quelle voie ils veulent suivre (chasse très souvent) tandis que les moins bons prendront ce qu'il reste (transport ou hélicoptère très souvent) voire quitteront le corps des pilotes s'ils ne sont pas bons (ça n'arrive pas souvent, fort heureusement). Mais finalement chacun se plait dans l'avion qu'il pilote.

 

Nous avons 49 invités en ligne