oPtionSI

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

ENSEIRB Matméca (3 avis)

Par Arezki (PSI 2015)

L’EnseirbMatméca est une école publique bordelaise créée en 1920 qui fait partie du groupe Bordeaux INP. Elle accueille 1200 étudiants et propose 6 filières : 4 « classiques » (Matméca, Info, Elec, Télécom) et 2 alternantes (Réseaux et Systèmes d’Information, Systèmes Electroniques Embarqués). Elle fait partie du réseau Polyméca (avec par exemple l’Ensma, l’ENSTA Bretagne, ou Supméca) et est membre du réseau des « écoles associées » de l’institut Mines-Télécom.

L’école est située sur le campus de Talence, à 10 minutes en tram du centre-ville de Bordeaux. On y retrouve les écoles de Bordeaux INP, l’ENSAM Bordeaux, Kedge Business School, l’université et bien d’autres. On peut donc profiter d’un cadre très avantageux, sans parler de Bordeaux même.

A la fin de mes deux années de prépa, j’ai pu intégrer cette école sur CCP dans la filière Matméca, c’est pourquoi je vais principalement m’intéresser à cette dernière. Une promo est composée d’environ 100 personnes, venant de tous horizons (PSI, MP, PC, PT, fac, DUT, prépa INP…). Elle mène principalement aux métiers liés aux transports (aéronautique, spatial, automobile), mais aussi à l’énergétique voire aux banques et assurances.

I – Les chiffres clés

  • Ecole du groupe A, 1ère pour l’accompagnement des étudiants dans leur formation (L’étudiant), 14ème sur 148 (Usine Nouvelle), 8èmesur 100 (Industrie et Technologies)
  • 4 laboratoires de recherche, incubateur de start-ups pour les étudiants
  • Salaire de sortie : 36K à 38K € par an
  • La moitié des élèves trouve un emploi avant la sortie de l’école

II – La scolarité

Il y a comme partout des amphis, des TD et des TP. On peut découper les matières en trois parties :

  • La mécanique : mécanique des solides, des fluides, des milieux déformables, résistance des matériaux. Ca se rapproche beaucoup de ce que l’on peut faire en PSI, d’où notre net avantage sur ceux qui n’ont jamais croisé un torseur. C’est une partie qui est très intéressante si on est attiré par la méca (sinon, c’est idiot de venir dans l'option Matméca…)
  • Les mathématiques : calcul différentiel, équations différentielles, analyse numérique, Fortran 90 (langage informatique, C++ en 2A). Même si ça peut être repoussant, les cours sont largement moins durs qu’en prépa et on voit directement comment les maths sont appliquées à la mécanique
  • Langue et culture de l’ingénieur : LV1 (anglais) et LV2 (allemand, espagnol, chinois, japonais, etc..) obligatoires. De plus, on a des TD et un MOOC (cours en ligne) de management à suivre.

Ces matières sont celles du premier semestre de 1A, mais on retrouve les trois mêmes parties tout au long de la scolarité.

Les professeurs sont souvent des chercheurs et travaillent donc sur le campus. Il y a donc une vraie proximité avec eux et une réelle disponibilité.

Le sport est obligatoire en 1A, on a le choix entre une quarantaine de sport (les plus classiques et d’autres moins, comme le surf, le tir). Par ailleurs, on a aussi plusieurs projets scientifiques à mener. Par exemple en 1A, une modélisation d’un phénomène physique (par exemple le déplacement d’une dune de sable) en Fortran 90, avec un rapport écrit et une soutenance en fin d’année.

En bref, on a un gros bagage technique, avec en plus des connaissances sur l’entreprise.

En 2A, on doit choisir une spécialisation parmi 3 :

  • Mécanique des structures
  • Mécanique des fluides
  • Calcul Haute Performance

Puis comme dans (pratiquement) toutes les écoles, il y a des partiels, voire des rattrapages, un stage découverte 1A, un Projet de Fin d’Etudes de 6 mois en 3A, une mobilité à valider

III - Les avantages liés à la scolarité

L’école est très axée « international ». Pour obtenir le diplôme d’ingénieur, il faut valider sa mobilité, mais l’école nous pousse à passer plus de temps à l’étranger. Pour cela, il y a 70 établissements partenaires sont proposés mais on peut très bien aller ailleurs tant que notre motivation est solide. Des doubles-diplômes sont aussi possibles avec elles ou les écoles du réseau Polyméca.

On peut aussi avoir plusieurs options en 3A, comme l’Ingénierie du Risque Economique et Financier, étudier un semestre à Kedge Business School (frais de scolarité payés par l’école !) ou encore aller étudier dans une école du réseau Polyméca.

Pour nous expliquer tout cela, l’école organise des évènements, comme le mois de l’international (des conférences tous les jours sur les différentes destinations). L’école est vraiment derrière nous et nous accompagne tout au long de notre scolarité.

IV – La vie associative

Et le meilleur pour la fin ! L’école possède une vie associative exceptionnelle. Il est important de faire partie d’une vie associative car c’est l’un des piliers de l’école d’ingénieur (et c’est valorisé sur le diplôme).

Là où toutes les autres écoles proposent 1 à 2 semaines d’intégration, l’Enseirb en propose … 4. Chaque jour, une association fait une soirée. Bref, le ton est vite donné ! A cela s’ajoute une journée d’intégration à Bordeaux et les 4 semaines se finissent en beauté avec le WEI, 3 jours d’intégration spéciale et surtout inoubliable.

Une quarantaine d’associations sont disponibles :

  • Bureau Des Elèves, Bureau Des Sports, Bureau Des Arts
  • AEI : la junior entreprise, 2ème junior entreprise la plus prometteuse de Franceen 2015
  • Ingenib : organise un forum dans l’école où les entreprises exposent (Thales, Dassault Aviation…)
  • Clubee : accueille les étrangers et organise un voyage à l’étranger (Madrid, cette année)
  • Bar : pourquoi avoir un foyer quand on peut avoir un bar dans l’école ? ouvert en semaine de 8h à 23h, faisant aussi des soirées tous les mercredis
  • S²E : participe à la Course Croisière Edhec, Trophy 4L, Frappadingue…
  • Eirspace : construit des fusées
  • Assosgala, club oeno, info, montage vidéo, photos,robotique, musique, théâtre, création de jeux vidéo, cuisine, danse, pompoms, supporters, pétanque, roulade (si si)…

De gros évènements pimentent l’année, comme le mois d’intégration, les campagnes BDE/BDE (10 jours chacune), l’Ol’inp (tournois sportif entre les INP de France), soirées de 1200 personnes dans l’école … De plus, les autres écoles du campus font aussi des événements ouverts aux extés. Bref, l’Enseirb n’a vraiment rien a envier aux autres à ce sujet.

En plus de cela, « Bordeaux » est un très bon argument.Tout est disponible à proximité : on peut habiter au centre-ville ou sur le campus en résidence universitaire. Bordeaux est vraiment la ville étudiante par excellence qui profite de sa forte concentration en écoles.

Tout cela pour vous dire que je ne regrette absolument pas mon choix. C’est une école accessible mais avec un diplôme dont la cote augmente d'année en année. Certes, il y a pas mal de cours (8h-18h lundi, mardi, mercredi en 1A …) mais une vie associative exceptionnelle à côté de cela. Son réseau, son dynamisme, sa vie associative, son environnement en font un très bon choix en fin de spé.

Par François (PSI 2012)

C’est quoi l’ENSEIRB-MATMECA ?

L’ENSEIRB-MATMECA est le résultat de la fusion de deux écoles. L’école fait partie de l’institut polytechnique de Bordeaux (IPB) qui regroupe 7 écoles d’ingénieurs.

On y fait principalement de la mécanique, de l’électronique, des télécoms et de l’informatique. En fait, il y a 4 grandes filières (Electronique, Informatique, Télécom, Mécanique) plus deux en alternance. Chaque filière compte un centaine d’élèves par promo. Depuis 2013, les locaux ont été agrandis pour permettre d’achever la fusion (avant ça, les cours de la filière mécanique avaient lieu dans les anciens locaux de MATMECA).

Côté cours, il y en a pour tous les goûts. Au sein de chaque filière, il existe de nombreuses options (spécialisations).

Par exemple, en électronique, il est possible de s’orienter vers les systèmes embarqués, la mécatronique, la robotique, le multimédia. Tout cela se décide en deuxième année ce qui laisse largement le temps de faire son choix.

Chaque filière a ses propres matières. Les principales sont : la mécanique classique, la mécanique des fluides, l’électronique (analogique et numérique), la programmation, l’automatique, les langues vivantes, les maths et la physique (matériaux, semi-conducteurs, …).

Les cours sont généralement suivis de séances de TD, de TP et de nombreux projets (personnels ou collectifs) pour mettre en application ce qu’on a appris.

Du côté de l’ambiance c’est génial (comme souvent dans les écoles d’ingénieur). Là aussi il y en a pour tous les goûts, de nombreux clubs et associations sont présents dans l’école (junior entreprise, musique, cuisine, bar, aéronautique, robotique, …).

Le seul bémol pourrait être la trop grande taille de l’école. En effet avec plus de 1200 élèves répartis sur les 4 filières, difficile de connaître tout le monde. Enfin, le cadre est super, l’école est sur le campus de Talence à 15 min du centre ville de Bordeaux et 30 min de l’océan. La ville de Bordeaux est superbe et c’est une ville très étudiante.

Pour résumer, l’ENSEIRB-MATMECA c’est super aussi bien au niveau de ce qu’on y apprend que de ce qu’on y fait en dehors des cours. Donc venez-y, on vous attend !

Par Riana (PSI 2011)

L'école est basée sur Talence (juste au sud de Bordeaux) en plein milieu d’un campus avec les autres écoles de l’IPB (Institut polytechnique de Bordeaux), les universités bordelaises et l’ENSAM entre autres.

A l’origine je ne connaissais rien de Bordeaux et de ses alentours mais tout compte fait, je m’y plais bien. L’école est moderne (personnellement je la compare à un paquebot) et est répartie sur trois grands étages pour chacune des filières, un sous-sol contenant plusieurs amphis pour les cours, conférences et au rez-de-chaussée un grand amphi où des intervenants et des entreprises y viennent régulièrement faire leur show.

L’école en elle-même, propose différentes formations : Electronique, Télécommunication, Mathématique-Mécanique (bâtiment à part) et Informatique (ma filière).

Plus généralement, le cursus scolaire s’effectue sur trois ans bien entendu :
Un an pour apprendre les fondamentaux de la section, la deuxième année pour se spécialiser et une troisième plus spécialement dédiée aux stages.
En parlant de cela, à l’ENSEIRB nous sommes obligés en 1ere année de faire le stage de découverte (partir bosser en été ou alors faire du wwoofing à l’étranger par exemple), en 2e année et 3e année les stages en entreprises sont de mise : l’école est très proche des entreprises et organise souvent des rencontres avec elles, on a régulièrement un salon d’ingénieur à l’école où les entreprises recrutent pour des contrat de stages ou autres. Durant le cursus à l’école, nous devons impérativement valider au moins 8 semaines de stage à l’étranger (sinon pas de diplôme) : l’école met l’accent sur les expériences à l’international.
La LV2 est obligatoire : on peut soit continuer une LV2 déjà faite auparavant, soit inaugurer une LV2 et il y en a pour tous les niveaux. L’école dispose d’excellents moyens pour l’apprentissage des langues : salles d’écoute, salles de docs … . Mes cours d’anglais sont les plus intéressants : mon professeur est américain et les cours sont à la fois théoriques et concrets mais très focalisé sur l’oral.

Pour ce qui est plus précisément de ma section Informatique, il faut le dire, seules quelques-unes de mes notions en mathématiques servent, le reste c’est du nouveau (du moins si l’informatique est une vague notion).
Mais pas de souci, l’enseignement part de zéro et repose toute de même sur notre engagement personnel et c’est ce qui pourrait être l’un des seuls reproches que je ferais à l’école, l’aspect dirigiste tend à disparaître.
Donc au menu, il y a 11 matières au total, pour le moment : Algorithmique,  Structures et arborescence, Programmation, Probabilité et statistiques, Architecture matérielle, Microprocesseur, Automates et application, une option : Théorie de l’information, LV1, LV2 et Management, le tout parsemé de projets (jusqu’à maintenant j’ai eu 2 projets de programmation et 1 projet d’entreprenariat). Et c’est quand même grâce aux projets qu’on fait d’énormes progrès.
Les cours comme dits précédemment sont fait en amphi (on est une grosse centaine en Info), chaque cours est accompagné de son livre de cours pour amplement compléter les notions vues.
Après chaque cours à son niveau de clarté à plus ou moins travailler. D’où le fort intérêt du travail de groupe mise en avant par les enseignements.

En parlant de ma promo, on est une majorité à venir de prépa (environs 80%) MP surtout puis PSI et quelques PC et PT/TSI s’y cachent. Le reste vient d’IUT informatique, de la prépa IPB, ou alors de L3 informatique. Il est clair que les différences de niveaux s’en ressentent : Les IUT et L3 se révèlent performant en programmation tandis que les prépa, eux ne sont pas noyés dans les notions mathématiques.

Après les cours viennent les exercices, pour cela la promo est divisée en 4 groupes de TD pour pouvoir travailler en salle de classe et participer en toute convivialité. De plus,la tendance allant à l’international, l’école commence à proposer l’enseignement  de cours/TD en anglais.

Pour parler de choses auxquelles on ne pense pas toujours, les partiels se déroule en fin de semestre (2 semestres par année) et s’étalent sur 1 semaine avec en moyenne 2h par matières, le but étant d’avoir la moyenne à chaque unité d’enseignement (UE). Les contrôles continus et les devoirs maisons existent toujours même s’ils se font rares.

Parlons de choses auxquelles  on pense le plus souvent : l’associatif, élément important pour une école d’ingénieur.

L’école compte pour peu 30 assos : il y en a pour tous les goûts, toutes les envies : club gala, Bar, Œnologie, humanitaire, aventure, dance, mix, vidéo… Personnellement j’ai navigué dans la plupart des assos mais je me suis fixé sur la junior entreprise de l’école et la musique.

D’ailleurs à notre entrée à l’école, on a eu le droit à notre mois d’intégration : en gros le BDE nous réserve un planning complet où chaque jour des festivités plus ou moins spéciales sont organisées avec pour bouquet final le weekend d’intégration dans un lieu secret.  De plus l’ENSEIRB réserve de nombreuses traditions qui ne se dévoilent qu’aux enseirbiens.

Le sport fait aussi parti des pratiques obligatoires (en 1ere année) : j’ai été personnellement étonné par la variété de sport disponible dans  l’enseignement. En tant qu’étudiant, on a la possibilité de participer gratuitement à tous les cours sportifs disponible dans la limite de notre temps disponible. Et bien sûr la possibilité de faire du sport en équipe classé est d’actualité, il suffit de payer sa licence.

Mise à part le mois d’inté, 2 à 3 festivités majeurs (soirée à thème, sortie, salon) se déroulent par mois, comme le Gala de l’école qui se passe en Novembre dans une grande enceinte bordelaise. Etant donné la superficie de nos locaux, les soirées se font souvent à l’intérieur. Sinon les différentes assos se réservent le droit de faire leurs propres évènements, donc du coup il y a toujours des choses à faire : On a beau avoir quitté la prépa, mais maintenant avec l’associatif, les cours, les évènements de l’école, on peut ne plusvraiment disposer de temps pour nous (enfin c’est un choix, on peut tout à fait se renfermer sur soi-même).

En ce qui concerne les aspects pratiques de l’étudiant à l’ENSEIRB comme moi, je peux dire qu’il n’y pas de problème majeur.
L’école ne disposant pas d’internat, il faut impérativement chercher son logement soit même ou alors, demander à l’école un logement CROUS (si boursier). Ces derniers sont partout autour des écoles donc pas de soucis de transport. Pour les non boursiers, les logements particuliers sont très abordables et les colocations sont très prisées. Les logements privés spécial étudiant sont aussi très présents mais plus chers (je loge dans un de ceux-là à Talence).

Talence est à 15 minutes en tram de Bordeaux (métro de Paris = Tram de Bordeaux). Donc finalement on n’est pas très loin du centre-ville. Pour se nourrir, on dispose du Restaurant universitaire (RU) côtoyé par les écoles et universités aux alentours et des restaurants Fastfood un peu plus loin mais on peut toujours prendre des sandwichs au bar de l’école. En été, il est quand même important à noter que Lacanau est une très bonne destination (à moins d’1 heure de route). Les vacances scolaires sont ceux de Paris mais on reprend plus tôt (1.5 semaines en tout) hélas.

En conclusion, l’ENSEIRB-Matmeca est une bonne école (du groupe A depuis l’Etudiant de cette année), bien  entourée, dynamique et pleine de potentiel.

 

Nous avons 42 invités en ligne