oPtionSI

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Polytech Tours (1 avis)

Par Samantha (PSI 07)

Parce que Polytech’Tours n’est pas l’école qui fait rêver les foules, mais qu’il y a des élèves qui font prépa sans vouloir faire ingé, et qui sont fâchés avec les disciplines scientifiques (à moins que ce ne soit le contraire ?) Bref…

Polytech’Tours – Aménagement, est une formation UNIQUE en France qui forme aux métiers de l’aménagement du territoire, en milieu urbain ou naturel.

Les enseignements :
En vrac : urbanisme, management de projet, ingénierie territoriale, aménagement urbain, aménagement rural, droit, sociologie, énergétique, architecture, dessin, biodiversité …

Première année : globalement dédiée à comprendre ce que recouvre le terme d’aménagement… Vaste programme !
- Premier semestre axé sur l’aménagement environnemental, avec pas mal de « sciences » : géologie, pédologie, réaménagement d’ilôts ruraux, chimie de l’air et de l’eau…
- Second semestre axé sur l’aménagement urbain : histoire de la ville, de l’aménagement, économie, droit, sociologie, réaménagement d’ilôts urbains, architecture, dessin,…
- Un projet de fin d’année qui consiste en une proposition d’aménagement sur un thème et un terrain au choix : diagnostic, enquêtes de terrain, propositions. C’est le premier vrai contact avec l’aménagement.
- La première année est également ponctuée de nombreuses formations aux logiciels de DAO/CAO : AutoCAD, SketchUp, Photoshop,… et aux logiciels de SIG : Arcview, Arcmap, MapInfo… Egalement un peu de programmation et d’informatique.

Deuxième année : très remplie…mais je pourrais difficilement en parler ayant passé mon année à l’étranger (MSc Townplanning à l’université de Newcastle). Au printemps (avril-mai-juin-juillet), stage de groupe (6 étudiants) de 12 semaines dans une collectivité territoriale.

Troisième année :
- premier semestre dédié aux derniers enseignements : éthique de l’ingénieur, ingénierie du projet, un très gros module d’énergétique, et plusieurs projets pour différents commanditaires.
- Le second semestre est dédié à des « ateliers », généralement pour répondre à des commandes de collectivités/entreprises qui durent 8 semaines, à des enseignements liés au management, et au projet de recherche de fin d’études. A partir de juin, 4 mois de stage individuel de fin d‘études.
- Un voyage d’étude, avec généralement des destinations sympa : l’an passé, la Roumanie et le Québec, cette année, l’Autriche, l’Italie, les Pays-Bas et la Hongrie…

Partir à l’étranger :
Environ 1/3 des élèves partent à l’étranger, en quatrième année (universités de Newcastle, Bristol, et Hanovre), et cinquième année (Wayne State, Cacéres, Volos, Bologne, Hambourg, Québec, Montréal, Toronto,…) Pas impossible de partir, mais pas évident non plus.

Les débouchés :
De très nombreux débouchés, surtout avec le boum du développement durable. Les employeurs sont autant le public (collectivités territoriales – mairies, intercommunalités, ministères,…) que le privé (bureaux d’études, grandes entreprises du type Bouygues, Sociétés d’Economies Mixtes). Le profil atypique des ingénieurs de Polytech’Tours (très transversal, expert en généralités liées à l’aménagement, capacités de management) intéresse beaucoup les employeurs.
Les grandes thématiques sur lesquelles il est possible de s’engager : développement territorial, urbanisme, environnement, patrimoine, équipements, transports, habitat, logement, tourisme…

Plusieurs élèves ont déjà des propositions de CDI à la fin de leur stage.

Un réseau d’ancien puissant :
Polytech’Tours n’est école d’ingénieur que depuis 2005… mais existe sous la forme d’un centre d’études supérieures depuis 40 ans : le réseau des anciens est donc étendu, et l’école jouit d’une très bonne réputation auprès des professionnels.
Les stages :
Stages obligatoires en 2ème et 3ème année, facultatif en 1ère année. L’école propose de nombreuses offres, ce qui n’empêche pas de chercher par soi-même. Aucun souci pour être repéré par les grands groupes. Y’a du choix, et rien n’est impossible, même en étant « juste de Polytech’Tours ».

La vie à l’école :

Des « petites » promos (entre 80 et 100) qui permettent aux élèves de vite se connaître. Une vie associative très active, des soirées régulières, des clubs, de la bonne humeur… Un foyer dynamique qui anime l’école !
Des emplois du temps pas trop chargés, très appréciable lorsque l’on sort de la prépa.
Un diplôme d’ingénieur sans faire de sciences dures… c’est appréciable !!
Ecole particulièrement mal organisée en revanche : les emplois du temps qui changent de la veille au soir pour le lendemain matin, les profs qui ne savent pas quand ils doivent faire cours, des modules qui s’achèvent brusquement au prétexte que toutes les heures ont été faites, des systèmes de notation parfois obscurs…

En conclusion :
•    Un diplôme d’ingénieur pour la reconnaissance sociale et professionnelle, sans les sciences dures qui vont généralement avec… des sciences sociales à la place !
•    Une formation supérieure en urbanisme sanctionné par un diplôme de la CTI : unique en France !
•    Beaucoup de débouchés professionnels et un très bon réseau d’anciens.

 

Nous avons 4 invités en ligne