oPtionSI

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

INPG ENSIMAG (1 avis)

Par Thomas (PSI 2005)

Même si beaucoup de personnes pensent que l'ENSIMAG est une école spécialisée, Je pense (comme nous le disait notre directeur tous les ans à chaque discours de rentrée) que cette école est finalement plus généraliste que les plupart des écoles dites généralistes.
En effet, comme vous le savez, dans notre société les maths sont partout...et que dire de l'informatique ?

Quelques petits exemples pour ceux du fond qui doutent : l'aéronautique, la mécanique, la finance, les télécoms, la médecine...tous ces domaines sont très liés à l'informatique et aux mathématiques. Et la liste est encore longue.
Alors c'est vrai, un informaticien a toujours plus ou moins besoin d'un ordinateur pas loin pour travailler, mais il y a quand même beaucoup de différences entre le développement d'une application permettant d'allumer des diodes sur un boitier de 5cm et le développement d'algorithmes de cryptographie, ou de logiciels de gestion des risques financiers...

Passons aux choses sérieuses :
En première année, les cours sont communs à l'ensemble de la promo. La seule différence concerne les anciens PC et PSI (étoilés ou non) qui vont avoir des cours de maths de "remise à niveau" pendant la première partie de l'année.
Sachant que ces cours sont également donnés aux admis sur titre (ceux qui viennent de fac), c'est assez basique et plutôt démotivant. Heureusement, rien n'empêche de suivre les cours des MP...avec toutes nos heures de maths, on n'a quand même pas un niveau si éloigné !!
Cette première année, le programme d'informatique est très vaste, les cours vont de l'architecture des ordinateurs (on apprend les fondements "matériels" de l'ordinateur : la RAM, les transistors, etc et on a un tp sur toute l'année afin de créer un vrai processeur, la classe) aux cours d'algorithmique.
On commence à apprendre les bases de la programmation, avec des langages très simples (ADA...) en commençant du tout début. Pas besoin d'avoir déjà fait de l'informatique, c'est dur d'être largué dès les premiers cours et les profs font comme si personne n'avait jamais vu de langage informatique.
A côté de ça, il y a aussi quelques cours de maths (probas, stats, analyse) qui restent très accessibles lorsque l'on sort de prépa.

En deuxième année, les choses sérieuses commencent : il faut commencer à poser les bases de sa spécialisation. Les cours commun sont encore nombreux et sont surtout des cours d'informatique (compilation, théorie des langages, SDBC...) mais on peut choisir des cours selon la spécialité que l'on souhaite prendre en 3ème année.
Selon les spés choisies on peut quasiment abandonner les maths dès la première année, étant donné le peu de cours de maths obligatoires.

Enfin, comme dans la plupart des écoles, la troisième année permet de se spécialiser dans un domaine particulier.
Les spécialités sont relativement nombreuses : il y en a des plus orientées maths comme "Modélisation, images, simulations" ou info ("Systèmes embarqués" pour faire dans l'extrême...) sans oublier les spés Telecom et finance.
En troisième année, il l'y a plus de cours commun à l'ensemble de la promo, les cours se font en petits comités (selon l'effectif de la spé).
L'année ne dure en générale que 6 mois, étant donné qu'elle s'achève par le stage de fin d'étude, mais ces 6 mois sont en général très remplis...

En ce qui concerne mon expérience, j'ai intégré l'Imag en tant que seul école à avoir le mot "mathématiques" dans son nom ^^.
Autant dire que je ne connaissais pas grand chose à l'informatique. Malgré tout, la formation est largement accessible à tous et grâce aux nombreux TP d'infos, on progresse vite en côtoyant des vrais Geeks qui rêvent de faire une école d'info depuis le berceau.
Pour ce qui est du rythme de travail, c'est le point qui m'a le plus étonné étant donné que j'ai eu l'impression de plus bosser en 3A qu'en prépa (c'est dire !!)
La masse de boulot dépend énormément de la spécialité choisie : alors que l’on peut très bien s’en sortir sans faire trop d’effort en prenant la spécialité « Systèmes d’information » il faut au contraire bosser à fond si l’on choisit l’une des spés finance…(par exemple  de mon temps, cette spé donnait accès à un double diplôme de Master recherche en maths applis et nécessitait de fait 2 mois de cours de plus que les autres…il faut être sacrément motivé ^^)
Malgré tout ce boulot, la plupart des TP sont très intéressants, il est facile de s’éclater en faisant de l’info : par exemple le but de certain TP était de développer un jeu au choix dans un langage donné, et mon projet de 2A consistait à simuler le championnat de Ligue 1 de l’année suivante en se basant sur les stats de l’année en cours…)

Depuis 2006, l'INPG a énormément évolué : les écoles qui la composaient ont fusionné, se sont rassemblées, leurs noms ont changé. L'ENSIMAG est devenue l'Ensimag (quel important changement) et a absorbé le département Telecom. En gros, ça fait qu'il y a plus de places à pourvoir au concours, ce qui n'est pas un mal !

Enfin, un petit dernier mot sur Grenoble : Cette ville est vraiment sympa, très jeune, dynamique. Il y a beaucoup de pôles technologiques réputés qui côtoient de belles montagnes enneigées  ;-)  J'ai beaucoup apprécié de vivre là-bas pendant 3 ans : les stations de ski sont à 30 min, il y a beaucoup d'espaces verts et surtout il y a la TNT, le petit cocktail grenoblois à base de Chartreuse, Vodka et Orangina qui porte bien son nom  ;-)
Bref, il n'y a pas grand chose de négatif à dire sur cette ville, à part qu'il n'y a plus de bus après 20h et que le centre est plutôt moche ^^

Finalement, je ne peux que vous conseiller de venir ici : les matières étudiées sont très intéressantes (Bon pas toutes évidemment, mais comme dans toutes les écoles !), on sort avec un diplôme très reconnu par toutes les boîtes qui font de l’info (la boîte ou je suis embauche sur la même grille les Imag et les X  ;-)  et surtout, on peut bosser dans tous les domaines imaginables !
Pour la petite anecdote, le diplôme de l’Ensimag donne même une équivalence pour la 3ème année de médecine !!

Il y a pas mal de chose dont je n’ai pas parlé, comme les échanges, les années de césure, etc... mais je n’en sais pas plus que le site officiel !

 

Nous avons 12 invités en ligne