oPtionSI

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

INPG ENSGI (2 avis)

Par Camille (PSI 2011)

Je suis depuis 1 an à l'école Génie Industriel qui fait partie du groupe de GRENOBLE INP. Gros avantage de n'importe école de ce groupe: les installations sportives, les labos, les machines etc sont très nombreux (effectivement, il y a 5 écoles sur Grenoble, donc environ 5 fois plus de moyens qu'une école isolée...

De plus, la proximité d'autres universités telles que les facultés de langues permettent de faire des langues étrangères originales si on le veut (japonais, russe, langue des signes française et plein d'autre!). Particularité de G.I à ce propos: LV2 obligatoire et LV3 non payante sous condition de s'engager pour 2 ans. (Il faut aussi savoir qu'il est possible en première année (1A) de commencer une nouvelle langue en LV2).

Au niveau des événements, il y en a énormément pendant l'intégration (qui dure 3 semaines) et toute l'année: soit des soirées inter-écoles (organisées par le Grand Cercle) comme la soirée d'Automne, de Printemps ou encore le Gala INPG, soit des soirées organisées par le cercle de GI, qui ont vraiment une super ambiance. Bon, je ne pense pas exagérer en disant que les soirées de Grenoble sont parfois de véritables beuveries, mais je crois que c'est propre aux écoles du supérieur... Chaque école du groupe a également un WEI (Week-End d'Intégration) qui se déroule tout le temps bien (pas d'accident, pas d'humiliation, ...)*

Au niveau du cursus à Génie Industriel: la première année est de tronc commun entre les 2 filières:
- ICL (Ingénierie de la Chaine Logistique): filière centrée sur les métiers de bureau des méthodes, organisation de la production, planification et ordonnancement, agencement de l'atelier...
- IDP (Ingénierie Du Produit): filière mixte avec l'ENSE3, centrée sur les métiers du bureau des Études, clairement plus mécanique et qui a pour objectif d'inculquer les notions de base en innovation et prototypage entres autres pour former des futurs concepteurs... (c'est la filière que j'ai choisie)

Pendant la 1A, comme c'est une année de tronc commun, il y a forcément des matières qui n'intéressent pas, en fonction de la filière que l'on souhaite faire. Par contre, il y a projet info qui plaît à la plupart des gens. Pendant la première année, la problématique était plutôt une problématique d'ICL, mais très intéressante à faire sur JAVA, même pour ceux intéressés par l'IDP. Il y a également un projet GIP qui a pour objectif d'étudier un produit (mon groupe s'occupait de la raquette à neige mais il y avait également des produits comme les bancs publics, les pâtes bio, les prothèses du genoux). L'intérêt de ces projets est avant tout le travail de groupe (très très très présent à GI!), l'approche du produit que l'on nous propose (5 équipes réparties en thèmes: produit, marché, gestion de production, supply chain et procédé de fabrication), ce qui permet de faire le tour des questions tout au long du cycle de vie du produit).
Par contre, on travaille sur ce projet pendant 1 an, et il y a parfois quelques longueurs...

Je vous en dirai plus l'an prochain :-D

Note du Taulier : Il n'y a pas de période d'intégration, si longue fut-elle, qui valide ce genre de pratiques. Même l'Usinage des Arts qui pourtant continue de faire jaser, est très cadré, repose sur de vraies valeurs, et trouve toute sa raison d'être dans les traditions de métiers de l'Ecole.

Par Bastien (PSI 2007)

Dire que l’ENSGI est une école généraliste est vrai mais pas dans le sens où on l’entend habituellement. Il s’agit d’une école, plutôt jeune, créée par des industriels pour des industriels.

Récemment l’ENSGI à incorporé l’école ENSHMG (Hydraulique Grenoble) dans son cursus pour aboutir à l’ENS Génie Industriel (ils ne l’ont pas cherché longtemps le nom en effet). Ainsi en 2ème année vous pourrez vous spécialiser soit dans la conception soit dans l’industrialisation. Un produit est d’abord pensé puis développé puis produit et enfin distribué. Les IDP feront la conception et une partie du développement et les ICL feront le reste. J’ai choisi ICL donc mon discours est principalement orienté ICL mais la différence entre ICL et IDP est plus dans les compétences que dans la philosophie de formation.

La fonction première d’un Gien est de comprendre l’entreprise dans sa globalité. Il existe de nombreuses entreprises avec un BE performant, une production ou des marketeurs tout à fait compétents mais cela ne suffit plus pour assurer la croissance d’une entreprise.
Dans une entreprise les services restent en général dans leurs coins avec une vision parcellaire d’un problème, communique peu ou mal entre eux.
Pour créer une synergie et avoir une vraie valeur ajoutée organisationnelle, il faut un Gien. Voila en gros le discours qu’on vous tiendra en 1ère année, qui vous fera sourire mais que vous comprendrez plus tard après avoir discuté avec les industriels.

Durant la 1A vous aurez des matières assez générales :

  • sociologie des personnes et des organisations
  • de l’économie
  • de la comptabilité analytique
  • informatique/ programmation
  • mécanique et structure (un peu de structure beaucoup de mécanique)
  • recherche opérationnelle (du matheux avec de l’informatique pour la recherche de solutions optimale)
  • des statistiques et des probabilités
  • Qualité (norme iso, standardisation des process, lean manufacturing, …)
  • etc

Ces enseignements sont assez hétéroclites et on se demande bien pourquoi on apprend tout ça (en tout cas je me le suis demandé). Mais en fait cela donne un bagage à l’élève lui permettant de comprendre l’entreprise et tous ses métiers, son fonctionnement. Vous n’êtes pas un spécialiste de la mécanique, de la physique ou de la vente. Vous êtes celui qui va les coordonner, conduire les projets, vous serez un manager plus qu’un chercheur théorique.

J’ai remarqué que personne ne sait ce que signifie « génie industriel » et c’est une notion assez complexe à résumer. Le sens de ce terme et l’intérêt de ce qu’on apprend vous apparaitra avec le temps. Je n’ai compris qu’en 3A, le pourquoi du « Génie Industriel » grâce aux stages en entreprise.

En 2A, au deuxième semestre il y aura deux spécialisations : réseau/ industrialisation/ programmation/ biotechnologie/ … Vous y trouverez plus une ouverture d’esprit qu’une réelle spécialisation.

En 3A, l’année de spécialisation, vous choisissez tous vos cours. Par exemple pour moi c’est :

  • Management stratégique de la supply chain
  • Gestion tactique et opérationnel de la supply chain
  • Stratégie et prospective
  • Marketing d’affaire
  • Management des achats (un acheteur c’est celui qui achète les produits pour le fonctionnement d’une entreprise = 50% du CA d’une entreprise c’est-à-dire des millions)

En somme en sortant de GI vous pouvez travailler partout dans tous les secteurs quasiment pour toutes les tailles d’entreprises en qualité de

  • Supply chain/ logistique manager
  • Acheteur
  • Responsable qualité
  • Manager de projet
  • ...

L'ENSGI est une école pour ceux qui ne veulent plus faire du théorique et que du théorique, qui veulent des cas concrets d’étude (nombreux intervenants industriels : Schneider, Siemens, Caterpillar, BD, Renault, Bausch & Lomb, Bull ou HP entre autres).

Mon sentiment ...

  • Une école qui a de plus en plus la cote auprès des industriels (la supply chain permet de gagner beaucoup de sous si elle est bien faite et devient de plus en plus un avantage concurrentiel)
  • Une vie étudiante active (comme partout de toute façon) et avec un bureau des arts (comme pas partout)
  • L’école vous facilitera la vie pour partir à l’étranger grosso modo n’importe où dans le monde (USA, Russie, Chine, Brésil, Chili, Pays bas, Angleterre, Nouvelle Zélande, Australie, ……)
 

Nous avons 7 invités en ligne