oPtionSI

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Télécom Bretagne (1 avis)

Par Jérôme (PSI 2005)

Malgré un nom qui laisse à penser que c’est une école formant uniquement aux métiers des télécommunications, c’est une école avant tout généraliste. Bien sûr si vous comptiez étudier y faire de la chimie, de la mécanique, de l’énergétique, c’est raté (encore que cf. Accords d’études).

Les principaux atouts de la formation résident à mon avis dans :
•    L’accent mis sur la professionnalisation.
•    Les moyens à disposition des étudiants (parcs informatiques, budgets, enseignants-chercheurs, foyer rénové …) et l’encouragement à la prise d’initiative.
•    L’ouverture à l’international.
•    La valeur du diplôme.
•    Une sectorisation qui sensibilise et forme aux technologies du monde d’aujourd’hui et de demain
•    La modularité du cursus
•    Une GRANDE école, membre du GET (Groupement des Ecoles de Telecoms)
•    Valeur sûre qui monte !!

Les principaux défauts seraient :
•    Elément moteur du technopôle de Brest, l’école met en valeur les entreprises implantées dans les environs, donc on vous parlera plutôt d’Arkéa que de Goldman Sachs
•    Trop de cours pipot malgré eux
•    Pas suffisamment de TPs et trop de TPs pipot (après 3 ans, c’est surprenant de trouver quelqu’un de normal, bon en MATLAB)
•    Des examens parfois ridicules et d’autres beaucoup moins
•    Une administration très (trop) fière de l’école.
•    Impression désagréable qu’on vous forme surtout pour entrer dans une boîte de consulting.
•    Brest est isolé
•    N’as pas encore la réputation de TELECOM ParisTech (même si c’est à Brest que les TurboCode ont été mis au point)
•    Ne fait pas partie de ParisTech

Formation

L’école propose 2 types de cursus principaux, à savoir une filière en alternance souvent réservée aux entrants sur BTS et DUT, et un parcours classique modulable à souhait. C’est de cette dernière dont je parlerai. Classiquement l’organisation des études est la suivante :

Année 1  
Tronc commun    1 majeure + 1 mineure + humanités
Projet d’introduction aux grands systèmes   
Projet de développement matériel ou logiciel de produit ou service

Année 2  
1 majeure + 1 mineure + humanités    1 majeure + 1 mineure + humanités
Projet d’entreprendre   
Projet de réalisation d’une mission d’ingénieur complète en partenariat avec une entreprise

Année 3  
Année de césure (optionnelle)

Année 4  
1 filière    Stage de fin d’études
Projet de recherche   

Le tronc commun permet essentiellement d’acquérir la méthodologie des études en école et la maîtrise de l’environnement de travail.
Ensuite les majeurs et mineures sont à choisir entre :
•    Mathématiques et traitement du signal
•    Électronique et physique
•    Informatique
•    Réseaux
•    Économie et sciences humaines

Les 4 filières sont les suivantes :
1.    Ingénierie et intégration de systèmes
2.    Systèmes logiciels et réseaux (Rennes)
3.    Ingénierie des services et des affaires (Brest et Rennes)
4.    Systèmes de traitement de l'information

Les filières sont en composées de 5 modules cohérents. On peut par exemple coupler des modules des deux dernières filières si l’on souhaite faire de la finance quantitative, la 2 et 3 pour faire du trading électronique ou du progiciel bancaire, 1 et 4 pour travailler sur des systèmes de vision par ordinateur, 2 et 3 pour le développement de réseaux dans les pays en voie de développement (transports, énergies, eau, …)

De mon expérience je dirai que la mineure informatique est de bon niveau pour peu que l’on s’y investisse, tous les modules de mathématiques et traitement du signal sont solides, la mineure réseau est pipot, la majeure économie sciences humaines est sympathique…

J’ai surtout trouvé intéressants les projets qui permettent d’acquérir beaucoup de connaissances et de compétences en très peu de temps que ce soit sur un secteur, ses pratiques et ses marchés, des technologies, des méthodes, … Avec la vie associative (ou geeker dans sa chambre), c’est de loin ce qu’il y a de plus formateur (essayer d’aller en cours ça permet d’apprendre un truc ou deux quand même…)

L’année de césure est optionnelle. Je ne l’avais pas fait mais de l’avis général c’est une bonne expérience :
•    On peut quitter Brest 1 an (et ça, ça n’a pas de prix… Enfin Brest, j’aime pas)
•    On gagne de l’argent et de l’EXPERIENCE
•    On peut valider son stage de fin d’étude en avance
•    On peut rattraper facilement énormément de crédits (bah ouais, la campagne BDE, vos 2 clubs, vos 15 sports, vos 4 murges hebdomadaires ça laisse souvent des traces…)
•    On peut prendre conscience que l’on ne pèse pas très lourd comparé à un vrai ingénieur en sortant de l’école …
•    … Du coup on est content de reprendre ses études en dernière année pour savourer ses derniers moments d’étudiant et faire en sorte de justifier sa paye de sortie

Ouverture à l’international

•    Plus de 70 accords d’échange existe avec à peu près tous les continents (semestres d’échange, stage de fin d’étude au MIT, doubles diplômes)  et vous pouvez contribuer à la création d’un accord
•    Deux langues sont enseignées obligatoirement, et suivant votre niveau vous pouvez choisir à peu près tout ce que vous voulez, l’école se débrouillera pour faire venir un prof.
•    1 semestre minimum à passer dans une université étrangère
•    45% d’une promo est d’origine étrangère (20-25% de chinois par promo) ce qui est extrêmement enrichissant. L’an dernier des Russes avaient monté un club de soutient, des Chinois fait des cours de cuisine, les espagnols mis l’ambiance.

Accords d’études

•    Possibilité de suivre des licences et maîtrise de maths et physique en parallèle à la fac de Brest (horaires aménagés, etc…) et si vous avez envie de suivre autre chose, l’école s’arrangera pour vous satisfaire
•    Double diplôme TELECOM Bretagne / ESC Grenoble
•    Double diplôme TELECOM Bretagne / Diplôme d’actuaire
•    Double diplôme TELECOM Bretagne / M2 cohabilité par l’école
•    Fin de cursus à Eurecom ou TELECOM ParisTech
•    Possibilité de rentrer en 3ième année de Médecine une fois le cursus TELECOM validé
•    La possibilité de faire sa dernière année en contrat de professionnalisation
Sur proposition j’ai vu se monter un accord de double diplôme avec une école de Design, un semestre à l’étranger en formation par la recherche dans un labo en Australie, une année de césure à l’étranger  sous forme de projet humanitaire, …
Bref, ayez un projet (solide de préférence) et l’école vous aidera si c’est bien vendu …

Vie associative

L’école possède sûrement l’un des plus beaux campus de France, et l’un des plus gros budgets par tête. Par conséquent il y a tellement de clubs que l’on ne sait plus où donner de la tête, et si par malheur vous ne trouveriez pas votre bonheur, vous pouvez créer votre club sans soucis, vous aurez même quelques euros pour acheter du matériel (et beaucoup si vous pénétrez la mafia BDE).

Le foyer de l’école vient d’être rénové :
•    Salle de ciné
•    Salle de billard/baby
•    Salle de rédaction
•    BDthèque
•    Salle de jeux de société
•    Salle de musique
•    Bar/Dancefloor
•    …
•    Tout ça tout neuf

Et le sport :
•    2 gymnases (basket, volley, hand, hockey, murs d’escalade)
•    Courts de tennis extérieurs et couverts
•    Salle de musculation
•    Salle de danse
•    Salle de Judo & Co. (A proximité de l’école se trouve un club du pôle France content d’accueillir les élèves)
•    Particularité de la proximité avec l’océan :
o    Planche à voile (il y a le matos et les profs)
o    Surf/bodyboard (il y a le matos et les profs)
o    Navigation sur habitables (il y a le matos et les profs)
o    Kayak de mer (il y a le matos et les profs)
o    Baignade (en combi si vous êtes sensés, à poils si vous êtes torchés)

Brest…

Ville étudiante, à 30 min en bus du campus, mais c’est tellement mal desservi qu’il vaut mieux compter sur les heureux possesseurs de voiture.
Les différents BDE n’ont jamais semblé très malin pour se coordonner ce qui est dommage étant donné qu’une école de microbiologie touche l’école, l’ensieta n’est pas si loin tout comme la fac (de médecine surtout) ou encore l’ESC. Enfin bon, finalement tous les jeudis soirs tous les étudiants sortent et généralement la place principale de Brest est envahis par les étudiants en état d’ébriété plus ou moins avancé.
Il y a quelques bars et boîtes sympas mais rien de transcendant un centre culturel qui accueil des spectacles, théâtres, … tout au long de l’année, et puis tout plein de festnoz et de petits concerts un peu partout dans les environs.
Pour résumer, Brest, ça n’a pas l’air comme ça, mais on peut y passer de bons moments et trouver de quoi s’occuper. Par ailleurs la Bretagne c’est chouette et les gens sont sympas, et si vous n’accrochez toujours pas vous pouvez vous débrouiller pour ne passer que les 18 premiers mois à Brest…

 

Nous avons 17 invités en ligne