oPtionSI

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Britons

Bill James ... De son vrai nom Allan James Tucker

  • Raid sur la Ville
  • Lolita Man
  • ...

Des malfrats anglais, pas "so british" du tout, plutôt le genre à buter tout ce qui pourrait entraver leurs plans. Un tueur de jeunettes, déplaisant. Des seconds rôles, glauques à souhait. Un flic, Harpur, du genre qui ne lâche pas l'affaire. Et sa hiérarchie, ses collègues, les femmes de ses collègues ... Autant de personnages hauts ou bas en couleur.

Les rapports entre Harpur et son chef, Iles, sont croustillants. Impossible de savoir si ce dernier est un fieffé salaud, un crétin de première ampleur ou au contraire un type intègre. On sourit tristement à la description des relations entre les différentes forces de police, tout aussi préoccupées de maintenir leur pré carré que de faire avancer les enquêtes.

Cela ne se passe pas à Londres, d'ailleurs on n'aime pas tellement Londres chez Bill James. Les personnages sont ciselés en quelques phrases, l'intrigue est efficace, l'ambiance est anglaise, mélange d'accents Oxford et cockney.

En fait, c'est moderne mais sans excès : il y a un coté très "traditions", mais aussi une Angleterre qui se "barre en couilles" avec dignité, des flics qui ne savent pas trop si ils doivent ou non se servir de leur flingue, bref, c'est vraiment bon.

A lire dans l'ordre de parution anglais. Je remercie encore Sylvain qui m'a fait redécouvrir ...  Car le bougre avait aussi commis "Alerte à la fraiche" et "Le Lapin enragé" dans les années 70. Policier là encore ... Mais sous le pseudo de Craig.

Ian Rankin

L'auteur est surtout connu pour la série Rebus.

John Rebus est flic et écossais. Il s'assied sur sa hiérarchie, boit comme un trou, n'a pas d'ami, ou si mal, est infichu de garder une maîtresse, habite un appartement qui a suivi la hausse des prix à Edimbourg, c'est dire si il est assis sur un paquet d'argent ...

John écoute beaucoup de musique, de la pop (enfin je crois), il connaît le gratin de sa ville mais aussi toute la fange et porte sur le monde en général un regard désabusé.

Et pourtant ... Il est souvent question de rédemption. Les malfrats ne sont pas seulement des salopards, lesOn femmes même vieillissantes restent séduisantes ... Il y a de l'espoir. Mais il se mérite.

  • L'étrangleur d'Édimbourg
  • Le Fond de l'enfer
  • Rebus et le loup-garou de Londres
  • Piège pour un élu
  • Le Carnet noir
  • Causes mortelles
  • Ainsi saigne-t-il
  • L'Ombre du tueur
  • Le Jardin des pendus
  • La Mort dans l'âme
  • L'étrangleur d'Édimbourg
  • Le Fond de l'enfer
  • Rebus et le loup-garou de Londres
  • Piège pour un élu
  • Le Carnet noir
  • Causes mortelles
  • Ainsi saigne-t-il
  • L'Ombre du tueur
  • Le Jardin des pendus
  • La Mort dans l'âme
  • Du fond des ténèbres
  • La Colline des chagrins
  • Une dernière chance pour Rebus
  • Cicatrices
  • Fleshmarket Close
  • L'appel des morts ...

Mo Hayder

Rien à voir avec ses grandes soeurs. Ce n'est pas de la dentelle, c'est du noir, black black même.

  • Birdman
  • L'homme du soir
  • Rituel
  • Skin

Les trois ouvrages (dans cet ordre) ont pour héros le commissaire Caffery.
Le bonhomme est hanté, c'est le moins que l'on puisse dire, par la disparition jamais résolue de son frère, alors qu'ils étaient enfants.
Ce qui ne l'empêche pas de très bien faire son boulot, bien au contraire.

Les personnages que l'on croise dans ces enquêtes sont ... A ne pas croiser ailleurs que dans l'imaginaire de la dame. Il y a dans les destins qui s'entrelacent des rapprochements improbables, des sentiments qui ne devraient pas être ... Comme chez beaucoup d'auteur dont la plume tache, il y a un rayon lumineux : sa source n'est jamais celle que l'on croit.

Mo Hayder a écrit d'autres polars, je conseille les trois cités, qui a mon sens constituent un tout.

Mis à jour ( Lundi, 09 Mai 2011 09:13 )  

Nous avons 3 invités en ligne