oPtionSI

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Ne mourons pas idiot Polar GRANDS classiques

GRANDS classiques

1275 âmes (Jim Thompson)

"Je m'appelle Nick Corey. Je suis le shérif d'un patelin habité par des soûlauds, des fornicateurs, des incestueux, des feignasses, et des salopiaux de tout acabit. Mon épouse me hait, ma maîtresse m'épuise et la seule femme que j'aime me snobe."

C'est cynique, amoral et plein d'humour, ça sonne juste mais c'est plus grinçant qu'une craie sur un tableau, c'est dur et jouissif, ça cogne comme un vieux blues, bref, il faut absolument l'avoir lu.

Paru en 1966, "1275 âmes" est  un des cas où grande littérature et polar se conjuguent à la perfection. Thompson n'est pas seulement un auteur de polars, c'est d'abord un peintre de l'envers de la société américaine, et ce bien avant l'heure.
Tout ce qu'il a écrit est excellent, mais le numéro mille de la série noire vous réconciliera avec le genre policier si vous n'aimez pas cela.

Dans la foulée, louez la cassette de "Coup de Torchon" qui est une adaptation de Tavernier transposée dans les colonies françaises. Le personnage du shérif est joué par un Noiret glauque à souhait. On trouve aussi dans la distribution des petits joueurs tels que Marielle, Huppert, Audran, Marchand et Mitchell. Ce film a eu je ne sais combien de nominations aux Césars et je crois même aux Oscars ...

Pour la curiosité :
Pouy, un grand du polar français s'est amusé avec l'ouvrage de Thomson qui à la base a pour titre : Pop 1280.
D'où l'idée d'écrire un opus intitulé "1280 ames" dans lequel le héros part aux états unis à la recherche des 5 âmes manquantes, dans la ville où se déroule l'intrigue de Thomson.

Compartiment Tueur (Sébastien Japrisot)

Une autre vision du polar.

Une morte dans un compartiment du Paris Marseille, un flic, tenace, des témoins qui meurent fort à propos. Ce bouquin est une option du polar : il y a tout ce qu'il faut, pas plus, pas moins. Sobre, presque dépouillé. Une épure.

Costa-Gavras ne s'y est pas trompé et en a fait un film, avec, excusez du peu : Allégret, Signoret, Piccoli, Montand, Trintignant, Perrin, Denner et j'en passe.

On ne peut d'ailleurs pas en dire plus, ce serait trop. Lisez le.

Mis à jour ( Lundi, 09 Mai 2011 09:20 )  

Nous avons 13 invités en ligne